Les soldats de l’armée israélienne ont perquisitionné le village natal d’un Palestinien de Cisjordanie, qui est à l’origine d’une attaque à la voiture bélier, et qui a blessé un soldat, selon l’armée.

Lundi après-midi, un résident du village palestinien de Tekoa, en périphérie de Bethléem a tenté de foncer avec sa voiture dans un groupe de soldats. Il a blessé l’un d’entre eux, alors qu’ils formaient un barrage humain.

Après avoir écrasé sa voiture dans la glissière de sécurité, l’assaillant a tenté de poignarder les soldats avant d’être abattu par les troupes, selon l’armée.

L’assaillant a été identifié dans les médias palestiniens. Il s’agit de Muhammad Ibrahim Kibril, 24 ans. Selon l’agence de presse palestinienne Maan, les responsables israéliens ont accepté de restituer la dépouille mardi en échange du « calme » dans la ville.

Durant l’attaque, le soldat a été touché aux bras et aux jambes. On ne sait pas exactement si le soldat a été touché par le véhicule ou par un lampadaire qui est tombé après avoir été percuté par la voiture du Palestinien.

Selon un témoin oculaire, les soldats sur place vérifiaient les véhicules palestiniens « sans barrière de protection ».

Mardi matin, l’armée israélienne et la police des Frontières et les membres de l’administration civile du ministère de la Défense sont entrés à Tekoa.

« Les troupes ont effectué des fouilles au domicile du terroriste et chez les membres de sa famille, et ont saisi du matériel provocateur », a déclaré l’armée dans un communiqué.

L’armée n’a pas spécifié le type de matériel trouvé, mais une photo publiée sur Facebook par les responsables du village montre qu’un poster a été arraché du mur.

Dans la nuit de lundi à mardi, l’armée israélienne a arrêté 15 Palestiniens dans les villes et villages de Cisjordanie, suspectés de jets de pierre, de participation aux émeutes et autres formes de « terrorisme populaire », a indiqué l’armée.

L’armée a également escorté 1 000 fidèles sur le site du Tombeau de Josué dans le village de Kifl Hares, au nord de la Cisjordanie.

Les résidents palestiniens ont jeté de grosses pierres sur les soldats israéliens, avant que l’armée ne les repousse avec des grenades assourdissantes, selon cette dernière.

Aucun blessé n’a été signalé.