Les forces armées ont arrêtés neuf Palestiniens pendant la nuit de jeudi et très tôt vendredi matin dans la région de Hébron.

En plus de cela, les soldats ont fouillé 40 sites à la recherche d’indice sur le sort des trois adolescents israéliens kidnappés ou leurs ravisseurs, selon l’armée militaire.

Les forces de sécurité ont localisé deux pistolets dans la ville de Beitunia, et un engin explosif dans la ville d’Idhna.

L’armée redéploiera ses forces au début du mois du ramadan samedi et se concentrera sur la région de Gush Etzion et la Judée. Une source militaire a déclaré à la radio militaire que l’armée ne s’attend pas à des changements majeurs dans le déploiement vendredi prochain, quand des milliers de fidèles musulmans iront assister au service au mont du Temple.

Les autorités israéliennes ont révélé jeudi le nom des deux principaux suspects palestiniens pour l’enlèvement de trois jeunes israéliens en Cisjordanie deux semaines plus tôt.

Les deux ravisseurs présumés, Amer Abu Aysha et Marwan Kawasme, sont tous deux des membres connus du Hamas. Ils ne sont pas rentrés chez eux dans le quartier de Hares à Hébron depuis la nuit de l’enlèvement le 12 juin et sont toujours introuvables. Les forces de sécurité israélienne se sont engagées dans une opération importante pour retrouver les jeunes enlevés.

Les responsables du Hamas à Hébron ont confirmé que les deux suspects faisaient partis de leurs membres, et ont affirmé que les troupes israéliennes ont ciblé la maison de ces hommes depuis le début de l’opération. Les responsables, parlant sous couvert d’anonymat car ils craignent pour leur sécurité, racontent que les troupes sont entrées dans ces maison plusieurs fois, faisant des fouilles poussées et confisquant des choses qui serviront de preuves.

Un responsable des services du renseignement palestiniens, parlant lui aussi sous couvert d’anonymat parce qu’il n’a pas l’autorisation de parler aux médias, affirme que les suspects sont en fuite et que les forces de sécurité palestiniennes sont aussi à leur recherche.

Il a déclaré que le fait que ces hommes aient disparu depuis l’enlèvement est « une preuve claire qu’ils ont des liens avec le kidnapping ».

Israël accuse le Hamas de l’enlèvement de Naftali Fraenkel, Eyal Yifrach, et Gil-ad Shaar, même si le groupe islamiste nie toute implication. Des milliers de troupes israéliennes ont fouillé des centaines de locations en Cisjordanie et ont arrêté 400 Palestiniens, dont de nombreux membres du Hamas, et certains qui ont été libéré lors de l’échange de prisonnier pour la libération du soldat Gilad Shalit.

Ces derniers jours, les recherches se sont concentrées dans la zone du nord d’Hébron, où 1 500 soldats ont été déployés. Certaines zones ont été fouillées au moins trois ou quatre fois.

Le chef de l’armée Benny Gantz a déclaré mardi que « plus le temps passe, plus la peur grandit », mais a souligné qu’Israël travaillait en partant du principe que les trois adolescents sont vivants.