L’armée israélienne a annoncé mardi qu’elle allait fermer la Cisjordanie et la bande de Gaza à partir de 00h01 mercredi, avant la fête de Rosh HaShana, le nouvel an juif.

La fermeture, procédure de routine avant chaque fête juive ou israélienne, devrait durer jusqu’à samedi minuit, « en fonction de l’évaluation de la situation », a indiqué l’armée.

L’opération a pour objectif d’empêcher des attaques terroristes en Israël pendant les fêtes, et de permettre aux agents déployés aux checkpoints de célébrer la fête.

Des exceptions sont faites pour des raisons humanitaires ou particulières, en fonction de l’avis de l’Administration civile du ministère de la Défense.

Les grandes fêtes juives, dont Rosh HaShana est la première, sont généralement perçues par les responsables de la Défense comme une période de hausse des tensions dans la région, où le risque d’attaque terroriste est au plus haut.