JTA – Le commandement du Front intérieur de l’armée israélienne a publié une application pour téléphones portables qui prévient les Israéliens de menaces sécuritaires locales.

L’application, détaillée lundi dans un appel avec des journalistes, a été développée par une équipe de 15 personnes du commandement du front intérieur, qui supervise la préparation des civils. Elle a été lancée ce mois-ci sur les téléphones Apple et Android.

Intitulée « commandement du front intérieur », l’application vise à améliorer plusieurs applications similaires développées par des civils qui préviennent les Israéliens quand des sirènes résonnent pour prévenir de l’arrivée de missiles. Ces applications sont devenues populaires pendant la guerre de Gaza en 2014, mais préviennent les utilisateurs des sirènes dans tout le pays.

L’alternative de l’armée israélienne suivra les usagers en fonction de leur localisation GPS, et les préviendra seulement des menaces dans leur environnement immédiat.

Elle couvrira tout un spectre d’urgences – des tremblements de terre aux attaques terroristes en passant par les roquettes. En plus de prévenir les usagers de la menace, l’application leur fournira des instructions pour savoir comment y répondre. Elle sera disponible en quatre langues – hébreu, arabe, anglais et russe – mais ne sera pas disponible pour être téléchargée en dehors d’Israël.

La nouvelle application pour téléphones portables du commandement du front intérieur préviendra les Israéliens en cas d'attaques imminentes ou de catastrophes naturelles. (Crédit : capture d'écran)

La nouvelle application pour téléphones portables du commandement du front intérieur préviendra les Israéliens en cas d’attaques imminentes ou de catastrophes naturelles. (Crédit : capture d’écran)

En plus des sirènes qui résonnent dans tout le pays, le commandement du Front intérieur envoie des messages d’alerte sur les téléphones des Israéliens et les diffuse à la télévision et à la radio.

Shlomi Maman, le commandant de la branche des alertes du commandement du front intérieur a déclaré que l’armée voulait localiser les avertissements autant que possible – même à l’échelle d’un quartier – pour éviter d’inquiéter inutilement les citoyens.

« Nous voyons un avertissement qui arrive à un citoyen qui n’avait pas besoin de le recevoir simplement comme quelqu’un qui devait le recevoir mais ne l’a pas eu, a déclaré Maman pendant son briefing. Ce projet est pour le rendre plus sélectif. »