Deux Palestiniens ont tenté de poignarder des soldats de Tsahal en Cisjordanie, dimanche soir, mais ont été maîtrisés et arrêtés pour être interrogés.

L’armée a déclaré dans un communiqué que les deux suspects se sont approchés d’une troupe de Tsahal, près de l’implantation de Yakir, dans le nord de la Cisjordanie.

Un des hommes a sorti un couteau et les soldats auraient « neutralisé l’agresseur ».

Le second homme s’est enfui mais a plus tard a été appréhendé par les forces de Tsahal. Les deux hommes ont ensuite été placés en détention pour un interrogatoire.

Aucun blessé n’est à déplorer du côté de l’armée. On ne sait pas si l’un des suspects a été blessé pendant l’affrontement.

L’attaque est survenue un jour après qu’un jeune palestinien a tenté de poignarder un soldat israélien à un barrage entre Jérusalem et la ville d’Hébron en Cisjordanie.

Dans cet incident, l’agresseur a sorti un couteau et s’est précipité sur le soldat, un policier militaire, avant d’être maîtrisé et arrêté. Il a été emmené par les forces de sécurité pour être interrogé. Il n’y avait eu aucun blessé lors de cet incident.

La semaine dernière, un Palestinien a poignardé un agent de la police des frontières israélienne à Hébron, lui infligeant des blessures modérées. L’attaquant, âgé de 20 ans, a été blessé par balle et est mort de ses blessures sur le chemin de l’hôpital de Jérusalem.

La police a déclaré que l’officier, âgé de 19 ans, a été poignardé à plusieurs reprises à la tête, au cou et à la poitrine à un barrage de l’armée près du Tombeau des Patriarches à Hébron. Un deuxième soldat a tiré sur l’attaquant.

Les médias palestiniens ont identifié le suspect comme étant Assad al-Salayma.

Cet incident était le deuxième du genre en moins de 24 heures.

Dans la nuit de vendredi à samedi, la semaine dernière, Ali Mohammed Ali Said Abu Ghannam, un résident Palestinien de 16 ans de Jérusalem-Est, aurait tenté de poignarder un soldat israélien.

Les soldats de Tsahal ont tiré et tué Abu Ghannam après que l’adolescent a tenté de poignarder un policier des frontières avec un couteau de boucher à un barrage sur la route entre Jérusalem et l’implantation de Maaleh Adumim, selon des responsables de la sécurité.

Les tirs ont déclenché des manifestations violentes mais de courtes durées en Cisjordanie.

AFP contribué à cet article.