Un tank israélien a tiré mardi soir des obus en direction d’une position du Hamas dans le sud de la bande de Gaza pour répliquer à des tirs vers une patrouille israélienne, a annoncé l’armée.

Aucun Israélien n’a été blessé.

En réponse à des tirs vers une patrouille israélienne « de routine » le long de la clôture de sécurité de la frontière, « des chars ont pris pour cible un poste du Hamas dans le sud de la bande de Gaza », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Aucune organisation n’a revendiqué les coups de feu.

Il s’agit du deuxième incident de ce genre en deux semaines.

La semaine dernière, un tank israélien avait déjà bombardé une position du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, après l’attaque d’un bulldozer militaire près de la clôture de sécurité.

Le ministère de l’Intérieur du Hamas, le mouvement terroriste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, a affirmé que trois obus de chars israéliens avaient été tirés vers un « poste d’observation » près du camp de réfugiés d’al-Maghazi, dans la ville d’al-Fukhari, à l’est de Rafah, sans faire de victime.

Le mois dernier, un tank israélien avait bombardé une position du Hamas dans la bande de Gaza après des tirs contre des soldats qui réalisaient une mission de maintenance de routine près de la clôture de sécurité. Des sources proches du ministère de l’Intérieur du Hamas avaient annoncé que les tanks avaient ciblé une tour d’observation proche du camp de réfugiés d’al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.