Mercredi dernier, les forces israéliennes ont mis fin à l’activité d’un atelier de fabrication d’armes dans la ville de Hébron, en Cisjordanie. La plus importante fabrique d’armes illégales découverte cette dernière année, selon Tsahal, qui met en avant son effort continu pour lutter contre les fabricants d’armes et les armes détenues illégalement dans les zones palestiniennes.

Durant la campagne de désarmement de l’année écoulée, ils ont également découvert plusieurs ateliers d’armes à Hebron et dans d’autres villes de Cisjordanie.

Pour cause, un certain nombre d’attaques terroristes contre Israël ont été menées avec des fusils de fortune fabriqués dans ces ateliers illégaux en Cisjordanie.

L’armée a déclaré qu’elle travaillait nuit et jour et continuerait à agir pour empêcher la terreur et prévenir les actes terroristes dans la région.

Lors d’autres opérations de nuit menées en Cisjordanie, l’armée déclare avoir arrêté huit suspects, dont la plupart étaient recherchés pour leur participation à des émeutes violentes contre des civils et des forces de sécurité israéliennes. Les suspects ont été emmenés pour être interrogés.

L’armée a indiqué qu’elle avait également saisi un véhicule dans la ville de Beit Ummar, au sud-ouest de Jérusalem, qui avait servi à transporter des émeutiers.