Des troupes de l’armée israélienne ont contré lundi une tentative d’attaque terroriste le long de la barrière de sécurité à la frontière avec la bande de Gaza, selon l’armée.

Les soldats ont aperçu deux individus portant un objet suspect près de la barrière. Les soldats les ont poursuivis en tirant des coups de feu d’avertissement, selon le communiqué de l’armée. En prenant la fuite, les suspects ont lâché l’objet qui a explosé quelques instants plus tard.

Les patrouilles de l’armée israélienne sont souvent la cible de militants qui posent des bombes le long de la frontière.

Le chef du Hezbollah Hassan Nazrallah a indiqué lors d’une interview diffusée lundi que son organisation chiite libanaise était responsable d’une explosion qui visait des troupes israéliennes à la frontière israélo-libanaise le mois dernier.

L’explosion du 14 mars s’était déroulée après que des avions de combat israéliens aient attaqué des cibles liées au Hamas au Liban près de la frontière avec la Syrie.

L’explosion a touché une patrouille israélienne le long de la frontière près de la zone contestée des fermes Shebaa, connue sous le nom de Har Dov. L’armée israélienne a confirmé qu’aucune de ses troupes n’avait été blessée lors de l’attentat.

Une autre explosion a eu lieu dans la même région, quelques jours plus tard. Quatre soldats ont été blessés. Israël a attaqué des positions de l’armée syrienne en représailles.

Ce week-end, des terroristes gazaouis ont tiré une série de roquettes vers Israël. Les roquettes sont toutes tombées dans des zones ouvertes. Le Hamas a été visé lors de raids israéliens en représailles.