La police militaire a lancé une enquête à grande échelle pour déterminer les circonstances de la fusillade ayant coûté la vie à un magistrat jordano-palestinien en début de mois, au point de passage du pont Allenby, dans la vallée du Jourdain.

Raed Zeiter, 38 ans, a été abattu par des soldats israéliens. Selon les premières conclusions de l’enquête militaire israélienne, le juge Zeiter aurait tenté d’étrangler l’un des soldats avant d’être tué par balles.

Le Centre palestinien pour les droits de l’Homme conteste de son côté le rapport de l’armée israélienne et affirme que Zeiter a été bousculé par des soldats après avoir été débarqué d’un bus en compagnie d’autres passagers, pour faire l’objet d’une fouille.

Détenteur d’un passeport jordanien, Zeiter a servi en tant que juge dans le royaume hachémite.

Selon les premières conclusions de la police militaire rapportées par le site Walla, Zeiter n’aurait pas mis en danger la vie des soldats.

Deux autres investigations sont actuellement menées autour de la mort de Palestiniens tombés sous les balles de l’armée israélienne, le mois dernier. Dans les deux cas, la police militaire a affirmé que les rapports préliminaires de l’armée étaient incorrects, affirme Walla.

Suite à la mort de Zeiter, quelque 200 manifestants en colère se sont rassemblés devant l’ambassade d’Israël à Amman pour exiger l’expulsion de l’ambassadeur et l’annulation du traité de paix israélo-jordanien.

Au même moment, le président israélien Shimon Peres a présenté ses condoléances aux Palestiniens et aux Jordaniens pour le décès du magistrat.

« Au nom de l’Etat d’Israël, je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances au peuple du Royaume hachémite de Jordanie pour la mort du juge Raed Zeiter », a déclaré Peres.

« En tant que président de l’Etat d’Israël, je tiens à exprimer ma compassion à la famille endeuillée. Je partage leur douleur. »