L’armée israélienne a annoncé mardi avoir « intercepté » un drone qui tentait de pénétrer dans la partie israélienne du plateau du Golan, sans donner d’indication sur son origine.

« L’armée israélienne a intercepté un drone qui tentait de pénétrer dans l’espace aérien israélien sur le plateau du Golan », selon le communiqué de l’armée.

L’armée israélienne a indiqué que l’engin aérien qu’elle dit avoir touché dans le plateau du Golan avait décollé de l’aéroport de Damas, mais qu’il s’agit d’un drone de fabrication iranienne.

Il avait été envoyé en mission de reconnaissance pour le Hezbollah.

Une vidéo, filmée depuis le sol, montre la fumée qu’a laissé le missile au-dessus de la frontière israélo-syrienne

La radio publique a précisé que le drone avait été détruit par un missile d’origine américaine de type Patriot et qu’en retombant il n’avait provoqué ni dégât ni victime.

En avril, un autre drone avait été intercepté par un Patriot dans la même région. L’armée israélienne avait annoncé avoir abattu une « cible » au-dessus du plateau du Golan, quelques heures après que la Syrie l’eut accusée d’avoir frappé une position militaire près de l’aéroport de Damas.

Les médias israéliens avaient indiqué que la « cible » était un drone, une information que la porte-parole de l’armée avait refusé de commenter.

Israël et la Syrie sont techniquement toujours en état de guerre.