L’armée israélienne a reçu mercredi de nouveaux engins d’interception anti-missiles qui renforcent le système de défense de l’Etat hébreu face à l’émergence de « nouvelles menaces », a indiqué le ministère de la Défense.

L’intercepteur Arrow 3, destiné à contrer la menace des missiles de longue portée, avait été testé avec succès par Israël et les Etats-Unis fin 2015 et a été remis aux forces aériennes israéliennes mercredi matin.

Israël et les Etats-Unis oeuvrent à l’amélioration continue des systèmes de défense anti-missiles au vu de « la croissance des menaces et de l’apparition de nouvelles menaces », a souligné dans un communiqué le ministère de la Défense, sans préciser de quelles nouvelles menaces il parlait.

Le projet Arrow a été lancé en 1988 dans le cadre du programme anti-balistique américain connu sous le nom de « Star Wars » puis abandonné en 1993.

« Arrow 3 est un élément essentiel du système de défense à plusieurs couches d’Israël et en constitue le niveau le plus élevé », avait indiqué fin 2015 le ministère de la Défense. D’autres systèmes, utilisés pour intercepter des missiles de courte portée, sont déjà opérationnels ou dans leur dernière phase de développement.

En partie financé par les Etats-Unis, le système Arrow a été conçu et réalisé par Israeli Aerospace Industries (IAI) en collaboration avec Boeing.

L’Iran, considéré par Israël comme son ennemi numéro un, a mené au cours des derniers mois plusieurs tests de missiles que les Etats-Unis et les gouvernements européens ont considérés comme une violation de ses engagements dans l’accord nucléaire conclu en 2015 avec les grandes puissances.

Selon ces dernières, les missiles iraniens peuvent transporter des têtes nucléaires, tandis que la République islamique soutient que son programme balistique est purement défensif et « non-négociable ».

Israël s’était vivement opposé à l’accord entre l’Iran et les grandes puissances qui garantit le caractère civil du programme nucléaire iranien en échange d’une levée progressive des sanctions internationales.