Les troupes israéliennes ont poursuivi leur recherche des suspects du meurtre des trois adolescents israéliens dans la nuit de lundi à mardi, isolant la ville de Hébron en Cisjordanie et le village voisin de Halhul.

Des sources militaires ont déclaré mardi matin qu’elles estiment que les tueurs des adolescents sont encore dans la région de Hébron.

Les corps de Naftali Fraenkel, Eyal Yifrach et Gil-ad Shaar ont été retrouvés à Halhul, près de Hebron, lundi après-midi, après une recherche de 18 jours.

Israël estime que deux hommes du Hamas, Amer Abu Aysha et Marwan Kawasme, ont été les cerveaux de l’opération. Ils ont été absents de leur domicile près de Hébron depuis que l’enlèvement a eu lieu. Ils auraient été dans la voiture dans laquelle les trois garçons ont été enlevés.

Les deux hommes étaient toujours en liberté mardi, et les forces de sécurité israéliennes ont fait des efforts intensifs pour les traquer. Trois Palestiniens ont été arrêtés lundi dans la nuit en Cisjordanie.

A Jénine, un Palestinien a été abattu après avoir lancé une grenade sur les soldats, a déclaré mardi matin un haut responsable militaire. Celui-ci a affirmé que l’armée israélienne avait arrêté 419 Palestiniens depuis le début de l’opération, et que 57 d’entre eux avaient été libérés en vertu de l’accord Shalit de 2011. Les soldats ont fouillé plus de 2 200 sites au cours de l’opération, a-t-il également déclaré.

Plus tard lundi soir, les forces israéliennes ont fait sauter les portes de la maison de la famille de Marwan Kawasme, l’un des deux membres du Hamas suspectés. Des sources militaires ont déclaré que les rapports de destruction de la maison étaient faux.

Les responsables du Hamas à Hébron ont confirmé que les deux suspects sont bien membres de leur organisation, et affirmé que les troupes israéliennes avaient visé les maisons des hommes depuis le début de l’Opération « Gardiens de nos frères ». Les troupes auraient pénétré dans les maisons à plusieurs reprises, effectué d’intensives recherches et confisqué des articles comme preuves.

Benjamin Netanyahu a promis lundi soir que « le Hamas paiera » pour les meurtres de trois adolescents israéliens. Il a déclaré qu’il était « avec une grande tristesse que nous avons trouvé les trois corps ». Ils ont été, a-t-il déclaré, « kidnappés et assassinés de sang froid par les animaux … le Hamas est responsable et le Hamas va payer ».

Tôt mardi matin, l’armée de l’air israélienne a frappé 34 cibles dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes en cours de l’enclave palestinienne.

Un haut responsable militaire a déclaré mardi matin que le Hamas portait « une responsabilité claire » pour les récents tirs de roquettes provenant de la bande de Gaza. Il a dit que le périmètre des frappes aériennes sur la bande de Gaza durant la nuit avaient pour but de « transmettre ce message ».

Les corps des trois adolescents ont été trouvés à environ 17h30 lundi liés et partiellement enterrés, dans un champ situé dans une zone difficile d’accès connue sous le nom de Wadi Tellem près de Halhul. Le site est à moins de 20 kilomètres de l’endroit où les adolescents ont été enlevés.

Netanyahu a téléphoné aux familles et a exprimé ses condoléances. « C’est la nation toute entière qui pleure » leur a-t-il confié.

Les trois adolescents israéliens ont été tués peu après leur enlèvement, et les corps ont été apparemment disposés à la hâte. Les corps n’étaient pas en bon état quand ils ont été trouvés, a-t-on relevé sur la Deuxième chaîne, « c’était un spectacle atroce ».

Des médecins légistes ont identifié les corps à la scène. Les corps ont été transportés à l’Institut médico-légal Abu Kabir de Tel Aviv lundi soir pour une identification définitive. Les Israéliens ont placé des bougies de deuil à l’extérieur de l’institut tard lundi soir.

Les funérailles devraient avoir lieu plus tard dans la journée de mardi.