L’armée de l’air jordanienne a annoncé avoir détruit mercredi deux véhicules qui tentaient de pénétrer le territoire du royaume depuis la Syrie avec « une grande quantité de produits de contrebande », a rapporté dimanche le quotidien gouvernemental Al-Raï.

« Les gardes-frontières ont déjoué samedi matin une tentative d’entrée sur le territoire de voitures transportant des produits de contrebande en provenance de Syrie », affirme le journal, citant une « source responsable du commandement général des forces armées ».

Un hélicoptère de combat de l’armée de l’air a détruit deux voitures dans lesquelles « une grande quantité de produits de contrebande ont été trouvés », précise la même source, sans plus de détails sur la nature des produits en question ou les personnes qui se trouvaient à bord des véhicules.

Le 16 avril, la Jordanie avait annoncé la destruction par l’armée de l’air de véhicules militaires qui tentaient de pénétrer sur son territoire depuis la Syrie.

C’était la première fois depuis le début du conflit chez son voisin il y a trois ans que la Jordanie avait recours à ses avions de combat pour lutter contre des infiltrations sur son territoire.

Amman affirme avoir renforcé ses contrôles à la frontière syrienne, qui court sur plus de 370 km, et arrêté des dizaines de personnes qui tentaient de rejoindre la rébellion en Syrie,. Des heurts ont eu lieu entre des gardes-frontières jordaniens et des hommes armés arrêtés alors qu’ils tentaient de pénétrer dans le royaume.

Les autorités jordaniennes avaient annoncé au début de l’année que la contrebande d’armes entre la Jordanie et la Syrie avait augmenté de 300% en 2013, précisant avoir déjoué des centaines de tentatives de trafics.

A plusieurs reprises, la Jordanie a exprimé ses craintes d’une propagation du conflit syrien, alors que le royaume accueille plus de 500.000 réfugiés, qui font peser un lourd poids sur l’économie déjà exsangue du pays et ses faibles ressources en eau et en énergie.