L’armée israélienne a mené jeudi une descente aux domiciles de familles de terroristes palestiniens et de terroristes présumés, et a saisi des dizaines de milliers de shekels et confisqué certaines de leurs voitures, a annoncé l’armée.

Les raids ont eu lieu dans les premières heures de la matinée dans trois endroits de Cisjordanie : le camp de réfugiés de Deheisheh, près de Bethléem, la ville de Qabatiya, au sud de Jénine et le village de Yatta, près de Hébron.

A Deheisheh, un résident local a attaqué les troupes israéliennes avec des pierres, blessant l’un des soldats, a indiqué l’armée.

Il a été soigné sur place avant d’être transporté à l’hôpital.

Ces derniers mois, l’armée a adopté une politique plus sévère à l’égard des familles et des voisins des terroristes, en sévissant contre des délits mineurs, comme la possession d’une voiture non immatriculée.

Opération militaire israélienne dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 août 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Opération militaire israélienne dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 août 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Dans une autre opération à Yatta, les troupes israéliennes ont saisi des milliers de shekels qui, selon l’armée, devaient être utilisés pour acheter illégalement des armes à feu.

L’argent et d’autres preuves ont été remis aux forces de l’ordre, a précisé l’armée.

Ailleurs en Cisjordanie, l’armée israélienne a arrêté 11 suspects palestiniens, dont la majorité étaient soupçonnés d’avoir lancé des pierres ou d’avoir pris part à de violentes manifestations, a indiqué l’armée.

D’autre part, près de la frontière de la bande de Gaza, les troupes israéliennes ont arrêté deux Palestiniens qui sont entrés en Israël par la clôture entourant l’enclave côtière.

Les deux hommes, qui n’étaient pas armés, ont été repérés près du sud de la bande de Gaza quelques instants après avoir traversé la barrière.

Ils ont été remis au service de sécurité du Shin Bet pour un interrogatoire approfondi et seront probablement renvoyés à Gaza sous peu.