L’armée israélienne a saisi plusieurs fusils d’assaut M-16, des pistolets et des bombes artisanales pendant des opérations à Naplouse, en Cisjordanie, dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué l’armée.

Quatre suspects liés aux armes ont également été arrêtés dans le camp de réfugiés voisin de Balata, a précisé un porte-parole.

Des agents de l’armée israélienne, du Shin Bet, de la police des frontières et de la police israélienne ont participé à l’opération, qui s’inscrit dans la campagne d’Israël contre le trafic d’armes illégales en Cisjordanie.

Selon l’armée, quelque 385 armes illégales ont été saisies en Cisjordanie depuis le début de l’année 2017.

Armes illégales saisies par l'armée israélienne à Naplouse, en Cisjordanie, le 20 septembre 2017. (Crédit : armée israélienne)

Armes illégales saisies par l’armée israélienne à Naplouse, en Cisjordanie, le 20 septembre 2017. (Crédit : armée israélienne)

Naplouse et Hébron seraient des plaques tournantes du marché noir des armes à feu en Cisjordanie.

En plus de ces opérations, l’armée a également arrêté cinq autres suspects en Cisjordanie pendant la nuit.

Les suspects auraient participé à des manifestations violentes ou jeté des pierres contre des soldats et des civils israéliens le long des routes de Cisjordanie, a indiqué l’armée.

Depuis mercredi 00h01, l’armée a fermé la Cisjordanie et la bande de Gaza pour la fête de Rosh HaShana, qui commence mercredi au coucher du soleil.