Le chef du Commandement du Nord, le général Aviv Kochavi, a suspendu un colonel pour une semaine à partir de jeudi après que des documents classifiés et un téléphone crypté ont été volés dans son véhicule, a annoncé l’armée dimanche.

L’armée n’a pas rendu publique l’identité de l’officier, ni son affectation.

La police militaire a également ouvert une enquête sur l’incident, a précisé l’armée dans le communiqué.

Le modèle de téléphone volé, connu dans l’armée sous le nom de code de « Montagne Rose », est crypté et utilisé par des officiers et des soldats lors de missions sensibles, afin qu’ils puissent parler sans se préoccuper d’éventuelles écoutes électroniques.

Il s’agit du dernier incident d’une série qui a vu des officiers sanctionnés pour s’être fait voler des documents ou des équipements sensibles.

Pour empêcher les fuites de documents classifiés, l’armée interdit à ses officiers de laisser leurs ordinateurs ou leurs téléphones sans protection, et leur demande de les garder dans un coffre-fort lorsqu’ils quittent la base. L’armée punit sévèrement les officiers qui se font voler du matériel sous leur responsabilité.