Israël a lancé un missile surface-air Patriot de la base aérienne Palmachim dans le centre d’Israël dans le cadre d’un « exercice de routine » lundi, a annoncé l’armée israélienne.

Le système de défense a été activé pendant un exercice conjoint israélo-américain Juniper Cobra prenait fin.

L’exercice biennal, qui a débuté le mois dernier, a simulé des attaques de missiles et de roquettes afin de tester l’état de préparation de l’armée de Tsahal et des États-Unis contre de telles agressions et aussi pour améliorer les liens entre les deux armées.

Cependant, l’armée américaine n’était pas impliquée dans le lancement du missile Patriot lundi, a poursuivi l’armée israélienne.

Le lancement du missile « était un exercice de routine de l’armée de l’air israélienne », a déclaré un porte-parole de Tsahal.

Les avions civils atterrissant à l’aéroport international Ben Gurion ont reçu l’instruction d’éviter l’espace aérien environnant Palmachim, selon certains médias, rapports que l’armée israélienne n’a pas confirmé.

C’était le huitième exercice Juniper Cobra depuis que le programme a été créé en 2001. Quelque 3 200 soldats de l’armée israélienne et du Commandement européen des États-Unis (EUCOM) ont pris part à l’exercice.

C’était « le premier exercice dans cette région et l’exercice prioritaire de l’EUCOM pour 2016 », de l’Amérique selon le lieutenant-général Timothy Ray, le chef de la US Third Air Force. « Cet exercice augmente notre préparation militaire mais tout aussi important, il signale également notre volonté de soutenir Israël ».

Le chef d’état-major des armées américaines, le général Joseph Dunford Jr., a salué l’exercice au cours d’un voyage en Israël la semaine dernière.

« Les commentaires que j’ai eus du commandant de la force conjointe, [Lt. Gen. Ray]… et le reste de l’équipe est qu’ils se sentaient assez bien pour savoir où ils sont », a déclaré Dunford dans un communiqué publié par le département américain de la Défense.

Les missiles Patriot ont été conçus par les États-Unis pour intercepter les missiles et les avions. Bien que cela soit un système d’armes américaines, elles ont été utilisées dans le cadre d’un combat en Israël pendant la guerre à Gaza en 2014, quand une batterie a abattu un aéronef sans pilote du Hamas au-dessus du port d’Ashdod.