L’armée a visé l’hôpital de rééducation Al-Wafa dans la ville de Gaza mercredi. Elle précise que ce site a été utilisé pour lancer des attaques sur les forces israéliennes.

« Les terroristes du Hamas abusent intentionnellement des hôpitaux et des lieux sous protection internationale pour lancer des attaques aveugles sur Israël et ses civils », déclare le porte-parole de l’armée le Lt-col. Peter Lerner.

Les 17 patients du complexe hospitalier ont été transférés ailleurs jeudi dernier, a déclaré le chef de l’hôpital, Basman Alashi, à Haaretz après les frappes aériennes de l’armée de l’air.

Dans une déclaration, l’armée explique que
« l’enceinte de l’hôpital et ses abords immédiats ont été utilisés de manière répétée par le Hamas et le Jihad islamique palestinien comme centre de commande, site de lancement de roquettes et comme un poste d’attaque permettant de tirer sur les soldats ».

Des hommes armés, certains lançant des missiles antitanks, ont ouvert le feu sur les troupes qui se trouvent dans cette zone, affirme l’armée. L’une de ces attaques a eu lieu pas plus tard que mercredi matin. Des frappes aériennes ont été lancées sur le complexe « au regard du fait qu’à plusieurs occasions, le feu a été ouvert sur les forces armées israéliennes depuis l’hôpital, et cela malgré les avertissements répétés contre de telles activités, et l’avertissement aux civils de quitter les lieux ».

L’armée souligne qu’elle a, de manière répétée, rapporté aux instances internationales les abus provenant de l’enceinte de l’hôpital. Elle a aussi directement prévenu l’administration de l’hôpital et les fonctionnaires palestiniens.

La Deuxième chaîne déclare que l’avertissement incluait un appel téléphonique passé personnellement au directeur de l’hôpital pour le prévenir des attaques venant de l’enceinte.

« L’armée est déterminée à empêcher les agressions persistantes du Hamas qui utilise une stratégie qui exploite la population civile et sa sécurité ».

L’armée a mis en ligne une vidéo. Selon l’armée cette vidéo montre des terroristes qui s’enfuient dans des ambulances après l’attaque menée par les parachutistes israéliens.

Mardi, l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient a révélé qu’il avait trouvé, pour la deuxième fois en moins d’une semaine, des roquettes dans une école à Gaza.