L’assassin d’Yitzhak Rabin va demander un nouveau procès, selon son épouse
Rechercher

L’assassin d’Yitzhak Rabin va demander un nouveau procès, selon son épouse

Le ministre de l'Education affirme qu'Yigal Amir doit passer le restant de sa vie en prison. Aucune raison n'a été donnée pour justifier cette requête

Yigal Amir, l'assassin du Premier ministre Yitzhak Rabin, comparait devant le tribunal, en 2004. (Crédit : Yoram Rubin/Flash90)
Yigal Amir, l'assassin du Premier ministre Yitzhak Rabin, comparait devant le tribunal, en 2004. (Crédit : Yoram Rubin/Flash90)

Yigal Amir, condamné à la prison à vie pour l’assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin en 1995, se prépare à demander un nouveau procès, a fait savoir samedi son épouse.

Larissa Trimbobler a annoncé dans une publication parue sur Facebook qu’une équipe d’avocats était en cours de formation et se préparait à faire cette demande. Elle a indiqué que cette décision a été prise en coordination avec son mari.

Trimbobler n’a pas donné les raisons justifiant la tenue d’un nouveau procès mais, vingt-quatre heures auparavant, elle avait publié des images sur Facebook qui voulaient montrer que l’un des gardes du corps de Rabin était au courant du complot de son assassinat.

Larissa Trimbobler, la femme de Yigal Amir dans le documentaire « Beyond The Fear » [Au-delà de la peur »] (Autorisation: Beyond The Fear)
Amir, qui a maintenant 47 ans, purge une peine de prison à vie pour l’assassinat de Rabin, le 4 novembre 1995. Il est placé à l’isolement.

Le ministre de l’Education Naftali Bennett issu du parti de droite HaBayit HaYehudi a réagi à cette information, disant qu’Amir restera en prison jusqu’à la fin de son existence.

« L’assassin d’un Premier ministre doit passer le reste de ses jours en prison », a dit Bennett. « Sur cette question, il n’y a ni droite, ni gauche. Un meurtre est terrible mais l’assassinat d’un Premier ministre peut détruire notre état ».

Rabin avait été le chef d’Etat-major israélien durant la guerre des Six jours en 1967. Il avait été ensuite ambassadeur aux Etats-Unis, ministre de la Défense et deux fois Premier ministre.

En 1994, il avait reçu le prix Nobel de la paix aux côtés du ministre des Affaires étrangères de l’époque, Shimon Peres, et du chef de l’OLP Yasser Arafat pour le rôle joué dans la signature, l’année précédente, des accords de paix d’Oslo.

Au début du mois, plus de 85 000 personnes se sont réunies à Tel Aviv pour le principal anniversaire de commémoration de l’assassinat de Rabin.

La cérémonie, intitulée « nous sommes un », a eu lieu sur la place où Rabin avait été tué par balles. Appelée à l’origine place Malchei Yisrael, elle a été rebaptisée place Rabin après l’assassinat.

Les Israéliens lors d’un rassemblement marquant le 22ème anniversaire du meurtre du Premier ministre Yitzhak Rabin, place Rabin, à Tel Aviv, le 4 novembre 2017 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...