Dans une rare critique de l’entreprise d’implantations israélienne, l’Australie a exprimé mercredi son « inquiétude » après l’annonce d’une extension prévue des implantations de Cisjordanie. Canberra a également appelé Israël à cesser les mesures unilatérales qui, selon elle, compromettent le processus de paix.

« Le gouvernement australien est inquiet de la récente et importante annonce sur les implantations de Cisjordanie », a déclaré Julie Bishop, ministre australienne des Affaires étrangères, à ABC News.

« Nous continuons à appeler les deux parties à éviter les actions unilatérales qui diminuent les perspectives d’une solution négociée à deux états. »

Mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman ont annoncé la construction de 2 500 logements dans différentes implantations de Cisjordanie, principalement, mais pas exclusivement, dans les grands blocs d’implantations.

La position australienne sur l’annonce de mardi est remarquable car Canberra est depuis longtemps un ami inconditionnel d’Israël, qui ne craint pas de défier le consensus international pour protéger l’Etat juif des critiques sur ses implantations.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a refusé de commenter la déclaration de Bishop.