L’avocat d’Amiram Ben-Uliel, le principal suspect dans l’attentat à la bombe incendiaire de l’été dernier qui a tué trois membres d’une famille palestinienne, a accusé le Shin Bet de torturer son client en « étirant ses membres comme pendant l’Inquisition [espagnole] ».

« La section juive du Shin Bet est une usine à torture » pour les suspects, a ajouté l’avocat lors d’une conférence de presse, selon le quotidien Maariv.

Ben-Uliel est accusé d’avoir délibérément allumé le feu – qui a tué Saad Dawabsha, sa femme Riham et leur bébé de 18 mois, Ali – pendant que la famille dormait dans leur maison dans le village de Duma en Cisjordanie.