es funérailles du bébé de 18 mois Ali Dawabsha ont pris fin en Cisjordanie.

L’autopsie de l’enfant a confirmé qu’il a été brûlé vif.

Selon l’agence de nouvelles palestinienne Maan, le ministre de la Justice de l’AP Salim al-Saqqa a dit qu’il y avait de la suie à l’intérieur du corps du bébé, indiquant qu’il était encore en vie quand son corps a pris feu.

Saqqa dit que le corps a été « noirci, ses traits avaient fondu, des parties de ses extrémités se sont désintégrées des brûlures, tandis que les parties des poumons et la cage thoracique avaient fondu », selon Maan.

La mère souffre de brûlures au troisième degré couvrant 90 % de son corps, tandis que le père a des brûlures sur 80 % de son corps et Ahmed le frère âgé de quatre ans souffre de brûlures au troisième degré sur 60 % de son corps.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rendu visite à la famille et a condamné l’attaque dans les termes les plus forts.

Il a compati avec la famille et a promis qu’Israël mettra à leur disposition « ses meilleurs médecins » pour sauver le reste de la famille Dawabsha.

Plus tôt, Netanyahu a appelé Abbas par téléphone et a appelé les deux parties à se joindre à la lutte contre le terrorisme.

Depuis l’incendie criminel de la maison de la famille Dawabsha, il y a eu une attaque au revolver sur l’implantation juive de Kochav Hashachar en Cisjordanie ; aucun blessé n’a été signalé.

Il y a également eu des émeutes au poste de contrôle de Qalandiya, où les responsables palestiniens disent qu’un homme a été tué. Cette information n’a pas encore été confirmée.

L’Autorité palestinienne se réunira à Ramallah pour discuter de l’opportunité de se tourner vers le Conseil de sécurité de l’ONU, appelant les instances internationales à condamner Israël.