RIO DE JANEIRO – La cour fédérale brésilienne a abandonné les poursuites contre le banquier milliardaire Joseph Safra, accusé d’avoir participé à un complot de corruption aux autorités fiscales brésiliennes.

« Aucune enquête n’a été menée sur Mr Safa, il n’a pas été interrogé, même s’il a été dénoncé », a déclaré l’avocat de Safra aux journalistes cette semaine.

« Les juges ont conclu qu’il n’y avait aucune preuve qui justifiait des poursuites. »

Safra, 77 ans, philanthrope dans la communauté brésilienne de 120 000 personnes a nié ces accusations.

Le mécène serait, selon le magazine Fortune, le plus riche banquier du monde.

Il a été accusé d’avoir été au courant d’un projet monté par des cadres de sa banque au brésil d’avoir versé 4,2 millions de dollars en pots-de-vin pour obtenir une réduction de leur dette fiscale qui s’élève à près de 500 millions de dollars.