Des hommes armés circulant à bord d’une voiture ont ouvert le feu tôt mardi sur un groupe de policiers égyptiens près de l’université Al-Azhar, au Caire, faisant trois morts et neuf blessés parmi eux, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Cette attaque survient à quelques jours de l’élection présidentielle, pour laquelle l’ex-chef de l’armée, Abdel Fattah al-Sissi, qui a destitué l’islamiste Mohamed Morsi, est donné grand favori face à son unique rival, le leader de gauche Hamdeen Sabbahi.

Un officier figure parmi les policiers blessés, a précisé le ministère dans un communiqué.

Les attaques visant des policiers se sont multipliées depuis la destitution et l’arrestation du président Morsi en juillet.

L’attaque de mardi est intervenue alors que des étudiants d’Al-Azhar, la prestigieuse université sunnite, manifestaient en faveur de M. Morsi, selon le ministère.

La dernière remonte à lundi, avec la mort de deux policiers abattus dans la province égyptienne de Minya (centre), où des centaines de partisans du président destitué par l’armée ont été récemment condamnés à mort.

Lundi soir, une autre attaque a fait exploser un gazoduc dans le nord du Sinaï près de l’aéroport d’Al-Arish, ont indiqué les forces de sécurité. Ce gazoduc transporte du gaz vers une zone industrielle du centre du Sinaï, ont-elles précisé.

Les pipelines du Sinaï sont régulièrement visés par des attaques depuis l’éviction du président Hosni Moubarak en 2011, entraînant la rupture de l’approvisionnement d’Israël et de la Jordanie.

L’armée a réagi en envoyant des renforts dans cette zone du pays montagneuse et sous-développée.

Depuis l’éviction et l’arrestation le 3 juillet du seul chef d’Etat jamais élu démocratiquement du pays, policiers et soldats répriment les manifestations de ses partisans qui crient au « coup d’Etat ».

Cette campagne s’est soldée par plus de 1 400 morts et 15 000 arrestations, dont la quasi-totalité de la direction des Frères musulmans, l’influente confrérie de M. Morsi récemment déclarée « terroriste ».

Morsi lui-même doit faire face à trois procès.