30ème jour de l’opération Bordure protectrice et 2ème jour d’une trêve destinée à aboutir à un cessez-le-feu à long terme.

Une délégation israélienne est au Caire pour discuter les termes d’un cessez-le-feu à long terme avec le Hamas. Le cessez-le-feu sous médiation égyptienne est entré en vigueur mardi matin, et le Hamas a tiré une salve de roquettes quelques minutes, avant de s’arrêter.

Les chefs militaires israéliens ont dit qu’ils avaient porté un « coup sérieux » au Hamas avec la destruction de tous ses tunnels transfrontaliers connus, et qu’ils reprendraient une action militaire si nécessaire.

Fin du direct

L’opération à Gaza aura coûté à Israël 4,5 milliards de shekels

Les combats dans la bande de Gaza ont coûté à l’économie israélienne 4,5 milliards de shekels (soit 1,3 milliard de dollars environ) a rapporté la Deuxième chaîne.

Israël paiera aux entreprises touchées l’équivalent d’1 milliard de shekels (292 millions de dollars), mais ne pourra donner de subventions à l’industrie du tourisme qui a été gravement atteinte par le conflit.

Al-Jazeera diffuse depuis le site où Goldin a été enlevé

Un journaliste du réseau basé au Qatar Al-Jazeera diffuse depuis l’immeuble, où il affirme que le site est celui de l’attaque au cours de laquelle le corps du sous-lieutenant Givati, Hadar Goldin, a été enlevé, rapporte la Dixième chaîne. Les images montrent une maison blanche de deux étages bombardée.

« Nous sommes ici dans la région de l’est, à la frontière avec Rafah, » dit-il.

« Ce bâtiment raconte l’histoire de l’enlèvement de Hadar Goldin dans une action héroïque par les brigades Al-Qassam. Une force de Tsahal est entrée dans le bâtiment, les hommes d’Al-Qassam les ont attaqués avec des mortiers et sont rentrés à l’intérieur ».

La vidéo montre également l’entrée d’un tunnel près de la maison.

Kfar Saba reçoit le soutien de plusieurs villes

Yehuda Ben Hamo, maire de Kfar Saba, a reçu des lettres de soutien des résidents de villes jumelées à travers le monde, rapporte la radio israélienne. Kfar Saba a perdu trois soldats dans les combats : Hadar Goldin, Dolev Kidar, et Yuval Dagan.

Des lettres de Yunan en Chine, de San Jose au Costa Rica, et de Mulheim en Allemagne, ont été envoyées à Ben Hamo.

Les missives ont été envoyées en réponse à des lettres que Ben Hamo a envoyées à ses homologues dans ces trois villes dans lesquelles il a fait part de la menace des missiles. Les lettres ont été largement couvertes par les médias locaux.

Lapid critique les intellectuels sur Gaza

Yair Lapid, ministre des Finances, critique les intellectuels contemporains dans un édito du Huffington Post affirmant qu’ils se permettent d’être utilisés par le Hamas.

« De trop nombreux intellectuels américains et européens ont pris le relativisme moral à son extrême absurde, retombant sur la ‘validité de chaque récit’ et en répétant le mantra que ‘chaque histoire a deux côtés' » écrit Lapid. « Ils traitent ceux qui ont une position morale claire de primitifs. Pour eux, si vous prenez une position morale ou choisissez une des parties du conflit, vous devez manquer de la tolérance nécessaire pour ‘voir l’autre côté' ».

Le ministre des Finances israélien Yair Lapid (Crédit : Flash 90)

Le ministre des Finances israélien Yair Lapid (Crédit : Flash 90)

Pour les intellectuels, écrit Lapid  « les Palestiniens souffrent plus et donc ils doivent avoir raison. Pourquoi ? Parce qu’ils ont transformé la souffrance en la seule mesure de justice ».

« Le Hamas, bien sûr, est très conscient de la faiblesse de nombreux intellectuels occidentaux et les traite comme un outil dans sa guerre de propagande », conclut-il.

« Il y a des informations importantes au niveau du renseignement – non seulement entre les mains des services secrets israéliens – qui montrent que le Hamas croit, théologiquement, qu’il n’y a pas de barrière à sacrifier la vie des enfants de Gaza dans le but de recueillir la sympathie des médias occidentaux ».

« Ceux qui en sont conscients savent aussi comment le Hamas voit les intellectuels occidentaux qui achètent leur horrible propagande : ils sont un outil qu’on peut utiliser et dont ils se moquent ».

« Israël n’a pas encore répondu à nos demandes »

Un membre du bureau politique du Hamas Izzat Rishak a affirmé : « Nous n’avons pas encore reçu de réponse officielle d’Israël en ce qui concerne les demandes que nous avons présentées devant les Egyptiens ».

Selon le site Ynet, Rishak ajoute que « Israël est intéressé à conclure une entente, surtout après sa défaite contre la résistance et la victoire de notre peuple ».

L’envoyé américain Lowenstein ne rencontrera pas le Hamas

L’émissaire américain au Moyen-Orient Frank Lowenstein, qui a remplacé Martin Indyk, représentera les Etats-Unis dans les négociations de cessez-le-feu au Caire. Il ne rencontrera pas le Hamas directement, a indiqué la Deuxième chaîne.

John Kerry ne sera pas présent.

Les « bonnes notes » de Gantz dans un sondage auprès des Israéliens

Après qu’un sondage de la Deuxième chaîne trouve une large approbation de l’opération de « Bordure Protectrice » et du chef d’état-major Benny Gantz, un sondage Haaretz présente des résultats similaires.

53% ont affirmé que la gestion de l’opération par Gantz était « excellente » et 30% qu’elle était « bonne ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (g) rencontre le chef d'état-major de Tsahal Benny Gantz (c) et le ministre de la Défense Moshe Yaalon Boogie (d) au centre de commandement et de contrôle de la Division blindée 162e dans le sud d'Israël - 21 Juillet 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (g) rencontre le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz (c) et le ministre de la Défense Moshe Yaalon Boogie (d) au centre de commandement et de contrôle de la Division blindée 162e dans le sud d’Israël – 21 juillet 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

33% affirment que la performance du ministre de la Défense Moshé Yaalon était « excellente » et 43% « bonne ».

Les chiffres de Netanyahou étaient pratiquement identiques à ceux de son ministre de la Défense.

Quant à la réponse globale au conflit, seulement 36% estiment qu’Israël a gagné, 6% disent que le Hamas a gagné, et 51% affirment que personne n’a gagné.

53% des personnes interrogées souhaitent qu’Israël renforce le président Mahmoud Abbas, rouvre des négociations avec lui.

Le train de Sderot va repartir

Après un mois sans utilisation, « Israel Railways » a annoncé le rétablissement des trains entre les villes périphériques de Gaza, soit de Sderot et Ashkelon, et de la liaison de la région avec le reste du réseau ferroviaire du pays.

Le premier train devrait quitter Sderot à 12:23, selon le site des chemins de fer israéliens.

Le site Ynet rapporte que le ministre des Transports Yisrael Katz a ordonné que les habitants du sud puissent bénéficier gratuitement du train pour le moment.

Il faut « vérifier la frontière nord par rapport aux tunnels » estime Mofaz

L’ancien ministre de la Défense Shaul Mofaz (et député du parti Kadima) a affirmé qu’Israël connaissait la menace des tunnels dans la bande de Gaza, mais avait été surpris par son ampleur.

S’exprimant à la radio israélienne, Mofaz a déclaré : « C’est le moment d’aller vérifier sur la frontière nord, de sorte que nous ne soyons pas pris de court là-bas aussi ».

Shaul Mofaz. (photo credit: Miriam Alster/Flash90)

Le député Kadima Shaul Mofaz (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un résident de Baqa al-Gharbiyye attaque un soldat

Un résident de 21 ans de la ville arabe israélienne de Baqa al-Gharbiyye a attaqué un soldat de Tsahal à un point de passage près de cette ville et a tenté de lui voler son arme, a rapporté Ynet. Des soldats ont appréhendé le suspect.

Les motifs de l’incident ne sont pas clairs ; le suspect et le soldat se sont disputés avant que celui-ci essaye d’arracher l’arme du soldat.

Renvoi en détention préventive pour le suspect du meurtre d’Abou Khdeir

Le tribunal de district de Jérusalem a prolongé le renvoi en détention préventive de Yossef Haïm Ben-David, le suspect de l’enlèvement et du meurtre du garçon de 16 ans Mohammad Abou Khdeir, résident de Shuafat, en juillet. Ben-David, qui plaiderait l’aliénation mentale, sera maintenu jusqu’à la fin de la procédure le concernant.

 Yosef Haim Ben-David, principal suspect dans le meurtre de Mohammad Abu Khdeir (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)

Yossef Haim Ben-David, principal suspect dans le meurtre de Mohammad Abu Khdeir (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le sort des deux autres suspects mineurs n’a pas encore été déterminé.

Le père d’Abu Khdeir s’est présenté au palais de justice et a traité Ben-David de nazi.

L’Egypte entame sa médiation pour une trêve durable à Gaza

Des responsables égyptiens ont rencontré au Caire une délégation israélienne et devaient relayer mercredi leurs exigences aux négociateurs palestiniens, dans le cadre des pourparlers en vue d’une trêve durable à Gaza au delà du cessez-le-feu de 72 heures en vigueur depuis mardi.

Ce cessez-le-feu, obtenu grâce aux médiations égyptienne et américaine, est entré dans son deuxième jour et aucun combat n’a été signalé pour l’heure dans la bande de Gaza.

L’armée israélienne s’est totalement retirée de l’enclave palestinienne mardi, près d’un mois après le début d’une offensive qui a fait, selon le ministère palestinien de la Santé, 1 875 morts. Côté israélien, 64 soldats et trois civils ont péri.

Des médiateurs égyptiens ont rencontré dans la nuit des négociateurs israéliens tout juste arrivés au Caire et devaient s’entretenir « dans la journée » de mercredi avec la délégation palestinienne pour l’informer des exigences israéliennes, ont indiqué à l’AFP des négociateurs palestiniens sous couvert de l’anonymat.

La délégation palestinienne inclut le mouvement Hamas qui contrôle la bande de Gaza et qui est la principale cible de l’Etat hébreu.

Selon les mêmes sources, les Palestiniens livreront ensuite leurs exigences aux médiateurs, des hauts responsables des services du renseignement égyptien.

Or, dans la nuit, un des chefs du Hamas et membre de la délégation a catégoriquement rejeté une des conditions posées par les Israéliens pour une trêve prolongée: le désarmement des combattants du Hamas et autres groupes armés dans la bande de Gaza.

« Nous tuerons quiconque tente de prendre nos armes », a juré Ezzat al-Rishq sur son compte Twitter. Dans un entretien à l’AFP, il a précisé que le Hamas ne tiendra même pas compte de la demande israélienne de déposer les armes, notamment les roquettes qu’il tire régulièrement sur le territoire d’Israël.

Mercredi, l’émissaire du Quartette (ONU, Union européenne, Etats-Unis, Russie) pour le Proche-Orient, l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, est attendu au Caire en compagnie du coordinateur de l’ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry. Ils doivent s’entretenir dans la soirée avec les médiateurs égyptiens, selon Le Caire.

AFP

Le ministère des Affaires étrangères n’accepterait pas de collaborer avec l’ONU

Le ministère des Affaires étrangères a élaboré une recommandation au gouvernement affirmant qu’Israël ne devrait pas collaborer à une enquête devant être établie par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, sur la conduite d’Israël dans la bande de Gaza, rapporte Ynet.

The UN Human Rights Council (photo credit: CC-BY US Mission Geneva, Flickr)

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève (Crédit : UN/Jean-Marc Ferré)

« La commission mise en place par le Conseil sera formée et écrira un rapport, mais si cette commission s’appuie sur la majorité automatique anti-israélienne, alors nous devons nous demander si Israël doit coopérer », a fait savoir une source du ministère. « Nous n’avons pas coopéré avec Goldstone [après « Plomb durci »] et celui-ci n’a plus donné signe de vie ».

Une centaine de soldats encore dans les hôpitaux

Il y a environ 100 soldats en voie de rétablissement dans les hôpitaux israéliens a rapporté la Deuxième chaîne. 10 d’entre eux seraient dans un état critique.

Fausse alerte à Shaar Hanegev – le cessez-le-feu tient toujours

Le chef de la Croix-Rouge locale : les Gazaouis en état de choc

Jacques de Maio, chef de la mission de la Croix-Rouge internationale en Israël et dans les territoires palestiniens, indique à Israel Radio que les Gazaouis sont en état de choc et espèrent que le cessez-le-feu tiendra.

Il affirme aussi qu’il n’est pas encore possible d’évaluer les dégâts causés par le conflit, et que les hôpitaux sont tous pleins.

Sondage : « personne » n’a remporté la guerre

Une majorité d’Israéliens estime que « personne » n’a remporté la guerre entre l’Etat hébreu et le Hamas à la suite du cessez-le-feu de 72 heures entré en vigueur mardi, selon un sondage publié mercredi.

A la question : « à la suite du cessez-le-feu, comment qualifiez-vous, à ce stade, les résultats de l’opération Bordure protectrice ? », lancée le 8 juillet, 51 % des Israéliens interrogés ont répondu qu’aucune des parties (Israël et le Hamas) ne l’avait emporté.

En revanche, 36 % des Israéliens affirment que leur pays a gagné, tandis que 6 % pensent que le Hamas est sorti vainqueur, le reste étant sans opinion.

Le sondage indique également que 56% des Israéliens estiment que les objectifs fixés par le gouvernement –destruction des tunnels entre la bande de Gaza et le territoire israélien et infliger des coups sévères au Hamas– n’ont été atteints que de « façon partielle ».

Enfin, 77 % des Israéliens estiment « excellente » ou « bonne » la manière dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu a mené l’opération « Bordure protectrice ».

Ce sondage a été réalisé auprès de 442 personnes représentatives de la population israélienne avec une marge d’erreur de 5,2 %.

– AFP

La Ligue arabe va dépêcher une délégation de ministres à Gaza

La Ligue arabe va dépêcher « prochainement » des ministres d’au moins quatre de ses pays membres à Gaza pour marquer sa « solidarité » avec ses habitants après un mois d’une guerre sanglante avec Israël dans l’enclave palestinienne, a annoncé mercredi son secrétaire général Nabil al-Arabi.

Cette délégation, conduite par Arabi, doit aussi évaluer les besoins pour la reconstruction dans une bande de Gaza dévastée, a précisé le secrétaire général au deuxième jour d’un cessez-le-feu et au lendemain du retrait total de l’armée israélienne de l’enclave.

La délégation, qui comprendra aussi les ministres des Affaires étrangères de l’Egypte, du Koweït, de la Jordanie et du Maroc, « va se rendre prochainement à Gaza par solidarité », a annoncé le chef de la Ligue arabe dans un communiqué.

Des ministres d’autres pays membres pourraient se joindre ultérieurement à cette mission, a-t-il ajouté.

– AFP et Times of Israel staff

Israël commence à réparer les lignes électriques à Gaza

Portant des casques et des gilets de protection, des employés de la compagnie d’électricité israélienne (CEI) ont commencé à réparer les lignes électriques qui fournissent de l’électricité au sud d’Israël et à la bande de Gaza mardi soir, après que des roquettes tirées sur Israël coupent les lignes électriques près de la frontière pendant les récents combats.

Des employés de la CEI réparent des lignes électriques sur la frontière de Gaza, portant des casques et des gilets blindés (Crédit : Charlie Shriki, Courtesy de l'Israël Electric Corporation)

Des employés de la CEI réparent des lignes électriques sur la frontière de Gaza, portant des casques et des gilets blindés (Crédit : Charlie Shriki, Courtesy de l’Israël Electric Corporation)

Selon un communiqué publié par la CEI, des tanks israéliens et des chars blindés protègent les employés pendant les travaux.

CEI fournit 120 mégawatts d’électricité à Gaza sur 10 lignes à haute tension, a indiqué la CEI.

Il y a encore des lignes électriques sur la partie palestinienne qui n’ont pas été réparées.

Tsahal libère 30 000 réservistes

Quelque 30 000 soldats de Tsahal de réserve qui ont été appelés au cours de l’opération Bordure protectrice sont renvoyés chez eux.

Plus de 50 000 soldats restent déployés autour de la frontière de la bande de Gaza.

Gantz : Israël pourrait cibler les dirigeants du Hamas

Le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz dit qu’Israël est prêt à frapper les dirigeants du Hamas une fois sortis de la clandestinité, et avertit que l’armée israélienne se vengera fortement si l’organisation terroriste reprend ses attaques contre Israël.

« Ses commandants sont assis dans leurs bunkers cachés, et partout où on peut les frapper, nous allons frapper, si nous le voulons, » dit-il.

« Ils vont aller à l’extérieur quand ils le souhaitent – s’ils le font, ils verront l’étendue des dommages pour leurs combattants et les dégâts dans la bande de Gaza, qui, malheureusement, [ont été] à cause de Hamas. J’espère que cette leçon sera interiorisée dans la bande de Gaza, parce que nous n’hésiterons pas à continuer à mobiliser nos forces si nécessaire pour assurer la sécurité des citoyens israéliens », dit-il.

Il ajoute que la responsabilité pour les victimes civiles relève du Hamas, car ils sont intégrés dans des zones civiles, et, l’armée israélienne a frappé un coup important à l’organisation terroriste.

« Nous n’avons pas fini, » dit-il. « S’il y a des incidents, nous répondrons. »

Le chef d’état-major, le lieutenant-général Benny Gantz (Crédit : Autorisation de Tsahal.fr)

Le chef d’état-major, le lieutenant-général Benny Gantz (Crédit : Autorisation de Tsahal.fr)

Gantz exhorte également les habitants des villes frontalières de Gaza à rentrer chez eux.

« Je suis convaincu que les résidents peuvent retourner à leurs maisons, développer leurs champs, bien vivre ici, comme avant, » dit-il.

« Tout comme il y avait la paix ici avant, ce sera encore plus calme après [l’opération]. L’armée israélienne ne va nulle part. Elle reste à protéger, à faire des percées, à rechercher les prochains défis, et avec les citoyens, nous allons continuer à améliorer la sécurité dans ce domaine ».

L’Ontario propose de soigner les enfants de Gaza et israéliens

La province de l’Ontario propose de soigner les enfants palestiniens et israéliens blessés dans la guerre entre Israël et Gaza.

L’annonce du ministre de la Santé de l’Ontario Eric Hoskins dit que la province est prête à prendre les cas les plus graves de Gaza et d’Israël, si les enfants ne peuvent pas recevoir de traitement approprié à la maison, mais s’ils peuvent faire le voyage au Canada, rapporte Canadian Press.

Les autorités israéliennes et palestiniennes ont indiqué qu’elles sont prêtes à coopérer, dit Hoskins.

Cinq hôpitaux de l’Ontario – y compris l’hôpital célèbre de Toronto pour enfants malades – proposent de traiter les enfants, avec certains membres du personnel médical qui se proposent même de travailler gratuitement.

«Les enfants qui souffrent de chaque côté du conflit, nous voulons faire ce que nous pouvons pour les aider», a déclaré aux journalistes mardi, la Premier ministre ontarien, Kathleen Wynne.

Kathleen Wynne (Crédit  : Uiaeli/Wikimedia commons/CC BY SA3.0)

Kathleen Wynne (Crédit : Uiaeli/Wikimedia commons/CC BY SA3.0)

Hoskins, qui a co-fondé et dirigé l’organisme War Child Canada avant d’entrer en politique, confie au Toronto Star que les Ontariens « ont une responsabilité morale à répondre dans ce cas. »

« Mon coeur va aux victimes, en particulier les plus jeunes victimes de n’importe quel côté de ce conflit ou de conflit pour cette question. Et je pense que c’est aussi ce que les Canadiens pensent en ce moment», dit-il.

Hoskins prend note que la demande des Canadiens d’aider les enfants israéliens et palestiniens est venue du Dr Izzeldin Abuelaish, qui vit maintenant à Toronto – dont trois des filles ont été tuées lors de l’opération israélienne à Gaza de 2009.

– JTA

Le Hamas a exécuté des « collaborateurs » pendant la guerre à Gaza

La branche armée du Hamas a exécuté des Palestiniens coupables selon elle d’avoir aidé Israël pendant la guerre de Gaza, a rapporté mercredi le site Majd, proche du mouvement terroriste.

Ces « collaborateurs ont aidé l’ennemi à viser de nouvelles cibles » et ont été « exécutés après avoir été arrêtés pour avoir donné à l’ennemi des informations sur la résistance et ses hommes », explique le site en citant sans le nommer un haut responsable de la sécurité à Gaza.

Le site précise que ces exécutions ont été menées par les brigades Al-Qassam, la branche armée du Hamas, mais ne précise pas le nombre de « collaborateurs » concernés.

Selon la loi palestinienne, les collaborateurs, les meurtriers et les trafiquants de drogue sont passibles de la peine de mort.

En mai, le Hamas avait annoncé avoir exécuté deux « collaborateurs », l’un par balles et l’autre par pendaison. En octobre 2013, les autorités du Hamas avaient aussi exécuté un homme pour meurtre.

En principe, toute exécution doit être approuvée par le président de l’AP Mahmoud Abbas, qui dirige l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) avec laquelle le Hamas a récemment signé un accord de réconciliation.

– AFP et TOI staff

La trêve de 72 heures pourrait être prolongée

La Deuxième chaîne signale que la trêve de 72 heures est en passe de s’étendre.

Les parties ont déjà convenu de prolonger le cessez-le-feu alors que les négociations continuent au Caire, et une annonce officielle est prévue pour bientôt.

Les journalistes étrangers à Gaza harcelés par le Hamas

Selon le Bureau de presse du gouvernement, les journalistes étrangers en poste à Gaza ont signalé des incidents de harcèlement par des membres du Hamas, y compris des menaces et de violence sporadiques.

Les journalistes disent que, dans plusieurs cas, les hommes armés du Hamas ont détruit leur équipement après qu’ils ont filmé leur activité terroriste contre les instructions du Hamas, comme les tirs de roquettes sur le sud d’Israël.

Le Bureau de presse du gouvernement écrit que 705 journalistes étrangers de plus de 42 pays sont arrivés à couvrir l’opération Bordure protectrice, par rapport à 303 qui venus lors de l’opération Pilier de défense en 2012.

Restrictions du Commandement de la Défense passive levées

À partir de 18 heures, le Commandement de la Défense passive facilite ses restrictions sur les écoles et les grands rassemblements dans tout le pays.

Prosor appelle au désarmement de Gaza

L’ambassadeur israélien Ron Prosor a pour sa part accusé l’ONU de se montrer injuste envers Israël, « seule nation démocratique au Proche-Orient ». « Cette Assemblée ne se mobilise que lorsqu’Israël prend des mesures pour défendre ses citoyens », a-t-il déploré. « Israël est en première ligne dans la guerre contre l’extrémisme radical », a-t-il affirmé, mettant dans le même sac le Hamas, l’Etat islamique et al-Qaïda.

Pour M. Prosor, la seule manière de ramener une paix durable en Israël et à Gaza est de « désarmer le Hamas et de démilitariser Gaza ».

Ron Prosor addressing the Security Council in November (photo credit: screen grab http://webtv.un.org)

Ron Prosor (Crédit : capture d’écran http://webtv.un.org)

Equateur : Correa dénonce un « génocide » à Gaza

Le président équatorien Rafael Correa a annoncé mercredi qu’il annulait une visite officielle prévue cette année en Israël, dénonçant un « génocide » dans la bande de Gaza en raison de l’opération militaire israélienne.

« Je pensais aller en Israël au deuxième semestre. La visite était programmée, en Palestine également, et évidemment, après ces événements nous avons annulé la visite », a expliqué Rafael Correa dans un entretien avec la presse à Santo Domingo.

Le président socialiste, qui a rappelé pour consultations son ambassadeur en Israël, a jugé « injustifiable » la mort d’enfants et de femmes au cours de l’offensive.

« Nous devons continuer à dénoncer de toutes nos forces ce génocide qui est en train d’être commis », a estimé le dirigeant.

Rafael Correa (Crédit : MunicipioPinas/Wikimedia commons/CC BY-SA 2.0)

Rafael Correa (Crédit : MunicipioPinas/Wikimedia commons/CC BY-SA 2.0)

L’Amérique latine s’est montrée ces derniers jours très virulente face à l’intervention militaire israélienne menée dans la bande de Gaza, offrant un soutien inédit quasiment unanime à la bande de Gaza, dirigée par le groupe terroriste du Hamas.

Seule voix discordante à ce jour, la Colombie, dirigée par le président de centre droit Juan Manuel Santos, qui a écarté tout rappel de son représentant diplomatique à Tel Aviv.

– AFP et Times of Israel staff

Netanyahu : c’est le Hamas qui est responsable des souffrances de Gaza

L’opération Bordure protectrice, une guerre ?

Un comité de Tsahal conjointement avec le gouvernement évaluera si l’opération peut être considérée comme une guerre, plutôt que comme une opération, rapporte Haaretz.

Netanyahu : « Le Hamas doit être mis au ban de la famille des nations »

Le Premier ministre accuse le Hamas pour la majeure partie des décès de civils.

« 90 % des décès auraient pu être évités si le Hamas n’avait pas rejeté alors le cessez-le-feu, qu’il accepte maintenant. Le Hamas doit être blâmé pour ces décès, mis au ban de la famille des nations », dit-il.

Netanyahu « regrette profondément » les victimes civiles israéliennes, il présente ses condoléances aux citoyens palestiniens blessés ou tués lors de l’opération.

« Israël regrette profondément toute victime civile, chacune. Nous ne les ciblons pas, le peuple de Gaza n’est pas notre ennemi. Notre ennemi, c’est le Hamas « , dit le Premier ministre.

Il compare le Hamas à al-Qaïda et à Boko Haram, et à ISIS.

« Cce qui se passe actuellement n’est pas seulement un test pour Israël mais aussi pour la communauté internationale, pour le monde civilisé lui-même, la façon dont il se défend, » dit-il.

Netanyahu remercie Kerry pour son soutien lors de l’opération et dit qu’il avait eu une autre « très bonne » conversation avec lui cet après-midi. Il se félicite des appels de Kerry au désarmement des groupes terroristes basés à Gaza.

Le Premier ministre passe ensuite à l’anglais, au nom de la presse étrangère en présence, et les écrans montrent une vidéo d’un lancement de roquette du Hamas diffusée à la télévision indienne. Il dit que, après avoir quitté la bande de Gaza, les journalistes sont désormais libres de publier ce qu’ils ont vu là-bas, à savoir que le Hamas tire depuis et sur des zones civiles.

Israël travaille sur la technologie de détection de tunnel. Israël travaille « pour créer des moyens technologiques pour localiser de nouveaux tunnels qui atteindront notre territoire », a dit Netanyahu.

« L’armée israélienne est une armée extraordinaire. C’est une armée forte [et] a eu de grandes accomplissements. Il se leva et se tient prêt à toutes les exigences. La nation entière est derrière l’armée israélienne, en temps de paix et en temps de guerre. Je suis fier de l’armée israélienne. Je suis fier d’être le Premier ministre d’un tel peuple uni.  »

Nous ne sommes sortis de Gaza seulement après avoir détruit les tunnels. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dit qu’Israël est prêt si le cessez-le-feu est violé.

L’armée israélienne se tient près de la frontière de Gaza préparée pour chaque scénario, dit-il. Certaines unités sont déployées près de la bande de Gaza qui n’étaient pas là avant la guerre. La situation est meilleure qu’avant la guerre, ajoute t-il.

– Raphael Ahren

Netanyahu : l’opération à Gaza était « justifiée » et « proportionnée » à la menace

Netanyahu : La coopération entre l’AP et Israël

Le Premier ministre a dit qu’Israël a pris des mesures préventives sur un tunnel, avant la première proposition de cessez-le-feu égyptienne.

« Nous avons commencé avec le premier tunnel avant l’offre égyptienne. Nous avons eu des informations sur l’attaque en cours, pris des mesures avant », dit-il.

En ce qui concerne le rôle de président de l’AP Mahmoud Abbas à la trêve, il dit : « Nous avons coopéré et ils coopèrent avec l’AP. Nous sommes prêts à voir un rôle pour eux dans la bande de Gaza, voir l’aide humanitaire, voir les questions de sécurité de reconstruction. L’accord de cessez-le-feu a été coordonnée avec eux ».

– Raphaël Ahren

Hollande « salue le rôle positif » de la Jordanie pour la paix au Proche-Orient

François Hollande a « salué le rôle positif du roi de Jordanie dans les efforts de paix » en Syrie comme à Gaza et marqué son soutien à la médiation égyptienne sur Gaza, lors d’un entretien téléphonique avec le roi Abdallah II, a indiqué la présidence française mercredi dans un communiqué

Pour François Hollande, la médiation égyptienne est « essentielle pour obtenir la prolongation du cessez-le-feu actuellement observé, afin de mettre un terme à la tragédie des massacres de civils constatés depuis plusieurs semaines à Gaza, mais aussi aux attaques ayant frappé le territoire israélien ».

François Hollande (Crédit : AFP)

François Hollande (Crédit : AFP)

Le chef de l’Etat français « a rappelé sa conviction qu’une paix durable reposerait à terme sur la signature d’un accord définitif, établissant deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », a poursuivi l’Elysée.

Il a également « marqué la disponibilité de la France à travailler avec la Jordanie, au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies, sur un projet de résolution appuyant l’initiative égyptienne de cessez-le feu », toujours selon la présidence française.

Il s’agit d' »obtenir la prolongation » du cessez-le-feu mais aussi de relancer « les négociations devant mener à la paix ».

Les deux dirigeants « ont également évoqué la situation du Liban et convenu de coordonner leurs actions de soutien aux autorités du pays pour la sécurisation de son territoire », a ajouté l’Elysée.

François Hollande a par ailleurs fait part au roi Abdallah II de « sa vive préoccupation face à l’implantation du groupe terroriste de l’Etat islamique en Syrie et en Irak, qui persécute les minorités religieuses ».

« Il convient d’apporter à ces populations menacées d’Irak, notamment les Chrétiens, tout le soutien nécessaire à leur protection », a ajouté le président français, toujours cité par l’Elysée.

– AFP