Un musée d’art polonais a recommencé à exposer une installation d’art mettant en vedette une vidéo d’hommes et de femmes jouant nus au chat dans une chambre à gaz, et cela malgré les protestations des Juifs.

C’est la deuxième fois que le Musée d’art contemporain de Cracovie a exposé cette vidéo, appelée « jeu de chat ». La même vidéo a également été mise à disposition du public dans un musée d’art en Estonie avant d’être retirée suite aux protestations.

Après le vernissage à Cracovie, les personnalités juives ont exprimé leur indignation, et le mois dernier le musée a retiré la vidéo, qui faisait partie d’une exposition qui est coparrainée avec l’ambassade d’Israël en Pologne.

Mercredi, les fonctionnaires du Centre Simon Wiesenthal ont découvert que le musée avait recommencé à montrer la vidéo, a indiqué The Jerusalem Post.

« C’est la chose la plus dégoûtante que j’ai vue depuis longtemps », a déclaré Efraim Zuroff, un chasseur de nazis
du centre, au Post jeudi. « Ils ont menti à ce sujet. C’est tout simplement révoltant et un insulte totale aux victimes et à toute personne ayant un sens de la moralité ou de l’intégrité ».

Une porte-parole du musée a déclaré au Post que la vidéo est « présentée dans une enceinte discrète portant l’avertissement: « Une œuvre controversée, réservés aux adultes ».

La directrice du musée Maria Anna Potocka a envoyé une lettre au Mémorial de l’Holocauste Yad Vashem à Jérusalem en expliquant que pour eux « lire ce film comme une insulte aux victimes des camps de concentration […] est un contresens », a indiqué le Post.