Le ministre des Affaires étrangères saoudien Adel al-Jubeir a nié lundi l’existence d’éventuels liens entre le royaume et Israël.

« Il n’y a pas de liens entre l’Arabie saoudite et Israël », a indiqué Jubeir aux médias égyptiens, selon une traduction du site d’informations Ynet.

Il a ajouté que l’Initiative de paix arabe normaliserait les relations entre l’Etat juif et les états arabes.

Yuval Steinitz (Likud) a expliqué dimanche qu’Israël entretenait des liens « secrets » avec de nombreux états arabes et musulmans, mais a été contraint de ne pas les nommer à la demande de l’autre partie.

Une interview rare donnée par le chef des forces armées israéliennes, Gadi Eizenkot, à un site d’information saoudien a été publiée jeudi, attisant encore davantage les rumeurs de liens étroits.

Ces propos surviennent dans un contexte de nombreuses allusions faites par le Premier ministre Benjamin Netanyahu au sujet des relations israélo-arabes, et des accusations lancées par le Hezbollah que l’Arabie saoudite pousserait Israël à attaquer le groupe terroriste chiite.

« Nous avons des liens, certains secrets, avec de nombreux états arabes et musulmans », avait déclaré au micro de la radio militaire le ministre de l’Energie Yuval Steinitz. « Habituellement, celui qui veut que ces liens soient discrets est l’autre partie », a-t-il dit en réponse à une question sur les relations entretenues avec Ryad.

L’AFP a contribué à cet article.