Le chef du parti de la Liste arabe unie Ayman Odeh a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’incitation à la haine contre les Arabes israéliens, lorsqu’il leur a attribué les attaques incendiaires du mois dernier.

Odeh a déclaré qu’il fera une demande officielle au procureur général pour enquêter sur Netanyahu pour incitation.

Selon lui, si un feu a été volontairement allumé, les pyromanes devraient immédiatement poursuivis et punis.

Odeh a critiqué la loi anti-muezzins, interdisant aux mosquées d’utiliser des hauts-parleurs pour diffuser l’appel à la prière du matin.

Selon lui, « c’est un décret que la communauté ne pourra pas accepter ».

Il soutient également que le projet de loi de régulation, qui légaliserait certains avant-postes en Cisjordanie, construits avec l’aval de l’État, conduira les dirigeants israéliens tout droit vers la Cour pénale internationale (CPI), comme l’a indiqué Netanyahu.

« Je leur conseille de chercher un avocat », dit-il, en évoquant les politiciens israéliens à l’origine du projet de loi.