Donald Trump a obtenu les éloges du chef de la Nation de l’islam Louis Farrakhan pour ne pas prendre d’argent juif dans sa course à la Maison Blanche.

Farrakhan, qui a fréquemment tenu des propos antisémites, a salué dimanche Trump lors d’un sermon à Chicago, a signalé le lendemain le site de l’Anti-Defamation League.

L’éloge de Farrakhan vient suite à une controverse dans laquelle le favori républicain pour la présidentielle n’a pas immédiatement renié le soutien de David Duke, un ancien dirigeant du Ku Klux Klan.

Selon l’ADL, Farrakhan a déclaré que le milliardaire Trump est « le seul membre qui ait résisté à la communauté juive et a qui lui ait dit ‘je ne veux pas de votre argent’. A tout moment un homme peut dire à ceux qui contrôlent la politique de l’Amérique, ‘je ne veux pas de votre argent’, ce qui signifie ‘vous ne pouvez pas me contrôler’. Et eux, ils ne peuvent pas se permettre d’abandonner le contrôle des présidents des États-Unis ».

Farrakhan, 82 ans, s’est cependant retenu d’exprimer un soutien complet, disant : « Ce n’est pas que je suis pour M. Trump, mais j’aime ce que je vois. »

Le candidat aux primaires du parti républicain pour la présidentielle Donald Trump à une réunion éléctorale  à Newton dans l'Iowa, le 19 novembre 2015 (Crédit photo: Scott Olson / Getty Images / AFP)

Le candidat aux primaires du parti républicain pour la présidentielle Donald Trump à une réunion éléctorale à Newton dans l’Iowa, le 19 novembre 2015 (Crédit photo: Scott Olson / Getty Images / AFP)

L’ADL a dit que le sermon de Farrakhan a également accusé les Juifs, dont il a parlé comme la « Synagogue de Satan, » de la guerre en Irak et des attentats terroristes du 11 septembre.

Se référant à l’ancien sous-secrétaire américain à la Défense Paul Wolfowitz, Farrakhan a dit : « Ce sont des gens installés au Pentagone, planifiant la destruction des nations musulmanes. »

« Wolfowitz a eu 10 ans pour planifier la façon dont ils vont nettoyer le Moyen-Orient et prendre le contrôle de ces nations musulmanes. Ils avaient besoin d’un autre Pearl Harbor », a dit Farrakhan, selon l’ADL.

« Ils avaient besoin d’un événement qui soit cataclysmique, qui pousserait le peuple américain à se lever, à être prêt pour la guerre … ils ont comploté une opération sous une fausse bannière, et quand un gouvernement est tellement pourri qu’ils tuent des gens innocents pour atteindre un objectif politique, vous n’avez pas à faire à des êtres humains … »

Farrakhan a continué, « George Bush, et ces diables, ces satans autour de lui. Ils ont comploté le 11 septembre. Aucun musulman n’a pris le contrôle d’aucun avion ».

Accuser les Juifs du 11 septembre n’est pas nouveau pour Farrakhan, qui avait dit dans un sermon de 2015 qu’ «il est maintenant de plus en plus évident qu’il y avait beaucoup d’Israéliens et de juifs sionistes dans des rôles clés dans les attentats de 11 septembre. »