Le chef de l’armée israélienne en visite secrète à Bruxelles pour rencontrer le chef de l’OTAN
Rechercher

Le chef de l’armée israélienne en visite secrète à Bruxelles pour rencontrer le chef de l’OTAN

Gadi Eizenkot a débattu des récents développements régionaux avec le commandant suprême des forces alliées, a appris le Times of Israël

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le général Curtis M. Scaparrotti, chef du Commandement européen des Etats-Unis, et le chef d'Etat-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, au siège de Tsahal à Tel Aviv, le 6 mars 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Le général Curtis M. Scaparrotti, chef du Commandement européen des Etats-Unis, et le chef d'Etat-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, au siège de Tsahal à Tel Aviv, le 6 mars 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Le chef de l’armée israélienne Gadi Eizenkot a fait un voyage gardé secret à Bruxelles pour y rencontrer le plus important général américain en Europe ce week-end, a appris dimanche le Times of Israël.

Eizenkot s’est rendu en Belgique accompagné par Erez Maisel, chef de la division des relations étrangères de l’armée israélienne, et de Ram Yavne, qui est à la tête de la division stratégique.

Sur place, les hauts responsables ont rencontré le général Curtis Scaparrotti, chef du commandement européen de l’armée américaine et commandant suprême des forces alliées de l’OTAN.

C’est la chaîne Hadashot, (ancienne Deuxième chaîne), qui a révélé l’information de ce voyage dans la soirée de dimanche.

Au cours de cette courte visite, les généraux israéliens ont évoqué les développements récents avec Scaparrotti. Les discussions auraient porté notamment sur la construction présumée par l’Iran d’une base militaire à moins de 50 kilomètres de la frontière israélienne, sur le plateau du Golan.

Vendredi, la BBC, citant un responsable sécuritaire occidental, a fait savoir que l’Iran était en train d’établir une base permanente sur un site utilisé par l’armée syrienne à proximité d’el-Kiswah, à 14 kilomètres au sud de Damas et à 50 kilomètres de la frontière israélienne.

Image satellite d’une base iranienne présumée en Syrie datant du mois de janvier 2017 (Crédit : Airbus, Digital Globe and McKenzie Intelligence Services/BBC)

La BBC a fourni des images satellites qui montrent « une série de deux douzaines de vastes bâtiments bas, probablement pour héberger des soldats et abriter des véhicules ».

הבסיס שעלול לקלוט את המליציות השיעיות של איראן //אתמול נחשפו על ידי רשת ה-BBC, צילומי לוויין המתעדים שלוחה בתוך בסיס צ…

Posted by ‎אינטלי טיימס‎ on Saturday, 11 November 2017

Les vidéos obtenues par le blog israélien d’analyse militaire Intelli Times ont montré que les bâtiments étaient utilisés pour les jeeps de transport et pour les camions porteurs de lanceurs de roquettes.

Les véhicules correspondent au type de ceux qui sont utilisés par les milices chiites appuyées par l’Iran, selon Intelli Times.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...