Un jour après que les partis arabes aient signé un accord d’unité historique pour présenter une liste unique aux élections de mars à la Knesset, la liste commune a présenté ses candidats à la Knesset vendredi et a assuré qu’elle serait le trosième groupe au Parlement israélien, « plus fort qu’Yisrael Beyzenu de Liberman ».

Son chef a déclaré que l’objectif était d’empêcher que la droite israélienne ne gagne les élections à venir.

La liste commune inclut Balad, Raam-Taal, le parti arabe juif socialiste Hadash et le mouvement islamique.

Le nouveau parti, qui doit être appelé le Parti Démocratique Uni, est dirigé par un avocat de Haïfa Ayman Odeh, un nouveau venu en politique qui a été élu à la tête de Hadash, le Front démocratique pour la Paix et l’égalité, samedi. Il est suivi sur la liste de Masud Ghnaim représentant Raam-Taal, Jamal Zahalka, chef de Balad, et Ahmad Tibi de Raam-Taal.

Les places 5 à 11 de la liste seront accordées dans l’ordre à un représentant de Hadash, ensuite du mouvement islamique, suivi par Balad, puis Raam-Taal, et retour à l’ordre du début. Les places à partir de la douzième seront en alternance entre Raam-Taal et le mouvement islamique.

La députée controversée de Balad Hanin Zoabi sera en septième position. Dov Khenin, qui a été placé huitième sur la liste, sera très certainement la seule personne juive de la liste à avoir une réelle chance d’être élu à l’élection.

« La droite est appelée le ‘camp nationaliste’, [Isaac] Herzog et [Tzipi] Livni ont fondé le ‘camp sioniste’ et nous venons juste de fonder le ‘camp démocratique’ », a déclaré Odeh lors d’une conférence de presse à Nazareth vendredi.

« Les Arabes représentent un grand pourcentage de la population, et nous mettrons tout notre poids pour empêcher la droite de gagner les élections. Ce sera notre contribution ». Environ 23 % des 8 millions de citoyens israéliens ne sont pas juifs.

« Nous nous opposons à l’approche arabe contre juif et juif contre arabe. Notre liste à la Knesset, qui a des Juifs et des Arabes, n’est pas contre la société israélienne, mais elle se bat pour que la société israélienne devienne [plus] démocratique, égale, [une société qui] cherche la paix », a déclaré Odeh.

Le député Tibi (Raam-Taal), qui avait été considéré comme favori pour diriger la liste unie et qui est placé quatrième, a appelé les Juifs comme les Arabes à voter pour la nouvelle alliance.

« Nous appelons les électeurs arabes, tout comme les électeurs israéliens qui croient en notre façon de voir les choses, à voter pour nous. Notre liste n’est pas sans aucun danger. La liste de Liberman est en danger », a déclaré Tibi, en référence au soutien qui diminue dans les sondages pour le ministre des Affaires étrangères dans le sillage d’un scandal de corruption à grande échelle.