Une touriste américaine qui se trouve en Israël en ce moment rejoint les rangs des personnes endeuillées de manière inattendue, après la mort de son cousin au combat cette semaine.

Rina Cohen Schwarz, une éducatrice juive des Etats-Unis, est en visite en Israël avec son mari et ses trois enfants. Mais une chose est sûre, quand ils retourneront à New York, ils n’oublieront pas facilement cet été.

Schwarz a pu, d’une part, voir les menaces existentielles qui pèsent sur Israël pendant son séjour. D’autre part, pendant qu’elle était en Israël, elle a perdu un membre de sa famille dans le conflit actuel.

Le cousin de Schwarz, le sous-lieutenant Yuval Haiman qui avait 21 ans, est l’un des sept soldats tués lundi matin lors d’un combat avec le Hamas sur le territoire israélien dans Gaza. Il est mort touché pas un tir de missile antitank qui visait l’armée israélienne pendant une infiltration terroriste.

Schwarz a enterré son cousin mardi au mont Herzl mardi.
« Ma cousine Naama, qui est aussi la cousine de Yuval, m’a envoyé un texto pour m’apprendre la mauvaise nouvelle », raconte-t-elle au Times of Israel dans un café à Jérusalem.

De ce qu’elle sait, les parents de Haiman, qui vivent à Efrat, voulait qu’il soit enterré au mont Herzl à cause de l’histoire familiale. L’arrière-grand-père de son cousin est tombé pendant la guerre d’Indépendance et est aussi enterré au mont Herzl.

« C’est la toute première fois que j’assiste à des funérailles militaires. Il y avait des centaines et des centaines de personnes qui y assistaient. C’était vraiment irréel », décrit Schwarz. « Les éloges funèbres étaient déchirants. Sa mère s’est exprimée tellement clairement, sans pleurer. Ce qui était le plus dur, c’était d’écouter sa petite amie. Ils étaient ensemble depuis cinq ans. Elle parlé de leur rêve de construire une maison et d’avoir ensemble des enfants. Tous ces projets se sont écroulés. De plus en plus de larmes coulaient sur mon visage ».

Un jour après l’enterrement, sa tristesse s’est transformée en colère.
« Pourquoi a-t-il été tué ? Parce que son unité essayait de détruire un tunnel terroriste pour nous protéger ici », affirme-t-elle.

« En Amérique, nous avons des égouts pour éliminer la saleté. Le Hamas a créé un réseau d’égouts pour repousser toute la saleté en Israël. Quand je dis saleté, je veux parler de cette merde de la mort. »

Schwarz explique que ce qui s’est passé l’a changé. « Je me suis toujours considérée comme étant de centre-gauche pour ce qui est de la politique israélienne », décrit-elle. « Le monde ne voit pas le côté d’Israël dans cette histoire. Il faut que cela finisse, et si cela signifie qu’il faut qu’on prenne des mesures extrêmes, je n’y suis plus opposée. C’est un grand pas pour moi ».

Elle a prévu de s’exprimer davantage sur le sujet, surtout dans les médias sociaux. « J’ai toujours ‘rôdé’ sur Facebook. Mais maintenant malheur à mes ‘amis’ [Facebook] qui posteront des messages anti-Israël ou contre l’armée israélienne sur leurs pages », avertit-elle.

Selon Schwarz, cet été en Israël a transformé sa famille. « Pas uniquement mon mari et moi-même, mais nos enfants aussi sont prêts à défendre Israël quand on retournera aux Etats-Unis », affirme-t-elle.