Le Congrès juif mondial a demandé à la FIFA, l’association internationale de football, de rendre hommage aux victimes de l’attaque terroriste du centre juif de l’AMIA avant un match entre l’Argentine et l’Iran pendant la Coupe du Monde au Brésil.

Une lettre envoyée au président de la FIFA ,Joseph Blatter, appelle à respecter une minute de silence pour les 85 victimes de l’attentat de l’Association mutuelle israélite argentine de 1994.

Six Iraniens sont recherchés par Interpol dans le cadre de cet attentat, dont le ministre de la Défense Ahmad Vahidi. Le procureur argentin Alberto Nisman a également présenté des preuves selon lesquelles l’Iran a infiltré plusieurs pays d’Amérique du Sud grâce à la mise en place de cellules de renseignement.

Le brésilien Jack Terpins, président de la branche latino-américaine du CMJ – le Congrès juif latino-américain -a également souligné dans la lettre obtenue par le JTA, qui doit être envoyée vendredi, que cette année est le vingtième anniversaire de la tragédie de l’AMIA. La lettre est également signée par le vice-président du Congrès Saul Gilvich de l’Uruguay.

Le Congrès juif latino-américain « y voit une occasion unique pour le sport de promouvoir la paix, le dialogue et le respect entre les peuples et les nations. Nous croyons en l’énorme influence sociale et culturelle de la Coupe du Monde de la FIFA dans le monde entier, et plus particulièrement en Amérique latine. Par conséquent, nous suggérons à la FIFA de respecter, au début de ce match, un moment de silence à la mémoire des victimes de cette attaque ».

Le match entre l’Iran et l’Argentine est prévu pour le 21 juin.

La lettre au président de la FIFA explique aussi que : « Beaucoup de spectateurs et de joueurs des matchs ne sont pas assez vieux pour être conscients de l’atrocité de cette attaque. Nous croyons que les jeunes et le monde sportif doivent démontrer à tous qu’il faut s’opposer au terrorisme. Nous sommes sûrs que cet acte de solidarité avec les victimes du terrorisme encouragera la population des deux pays, ainsi que la population mondiale, à voir dans le football et la Coupe du Monde une véritable arène de respect, de tolérance et de dialogue contre le terrorisme et le racisme ».

Il y a aussi une initiative sur Facebook de la jeunesse brésilienne qui souhaite observer un moment de silence pour les victimes de l’AMIA avant le début du match.

« J’irai d’Argentine au Brésil pour voir un match, le match contre l’Iran », raconte Fabio Kornblau, un ancien membre du conseil d’administration de l’AMIA en charge du département de la jeunesse.

« Bien sûr, je suis en faveur d’un moment de silence. Je tiens également à apporter à ce match un drapeau israélien, pour diffuser un message fort en faveur du peuple juif, mais je ne suis pas sûr de le faire, pour des raisons de sécurité », a-t-il ajouté.