Le consulat israélien de New York a été bouclé lundi, et il a été interdit aux employés de quitter les locaux, après l’envoi d’une enveloppe contenant de la poudre blanche, avec une menace directe contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a indiqué un responsable au Times of Israël.

C’est la seconde menace de ce type reçue par le consulat en quatre jours.

Peu avant, Netanyahu avait rencontré le président américain Donald Trump à New York et était retourné dans sa chambre d’hôtel.

Les employés attendaient l’arrivée d’un démineur de la police de New York, qui devait examiner l’enveloppe.

Le consul général, Danny Dayan, n’était pas au consulat à ce moment.

Vendredi, le consulat avait été brièvement fermé et les employés confinés dans les locaux après la réception d’une enveloppe contenant elle aussi de la poudre blanche et une menace de mort adressée à Netanyahu.

Les forces de sécurité locales avaient examiné le contenu de l’enveloppe, et une fois qu’il avait été établi que la substance n’était pas dangereuse, les employés avaient pu quitter le bâtiment, qui abrite le consulat d’Israël à New York et sa mission auprès des Nations unies.