NEW YORK – Le Département d’État américain est répertorié comme « partenaire culturel » du 24e Salon international du livre à Abu Dhabi, qui présente un certain nombre de publications antisémites.

Des livres en anglais et en arabe figurant sur l’affiche de la Foire comprennent des publications du négationniste Henry Ford, dont
Le Juif international, et Mein Kampf d’Adolf Hitler.

Également présenté, Les Protocoles des Sages de Sion, soit le deuxième livre le plus publié dans le monde arabe, favorisant de fait la notion antisémite qui tend à faire croire que les Juifs projettent de dominer le monde.

Selon le site officiel de la Foire du livre, le Département d’État est l’un des « partenaires culturels » de l’événement, mais aussi Ikea, France 24, The National Geographic et l’ambassade de France.

Rabbi Abraham Cooper, doyen associé du groupe de défense des droits des Juifs du Centre Simon Wiesenthal (SWC), a exhorté les Etats-Unis à se dissocier du Salon.

« Nous demandons au Département d’Etat américain de condamner leur présence et de poser des conditions s’il souhaite encore sponsoriser l’événement afin que cela ne se reproduise pas, » a déclaré le rabbin à The Algemeiner.

“Deuxièmement, nous exhortons la Foire du livre, qui se veut être un événement majeur du livre à l’échelle mondiale, de faire en sorte que ses rayons soient dépourvus de haine. Le Centre Simon Wiesenthal est prêt à rencontrer les organisateurs.”

En mars, le Centre Simon Wiesenthal a appelé le ministre de la Culture marocain, Mohammed Amine Sbihi, à mettre fin à la prolifération de la littérature antisémite à la Foire du livre de Casablanca 2014.

Le Centre a également tendu la main au directeur de la Foire du livre de Francfort, qui suggère que « les éditeurs délinquants » d’écrits antisémites doivent être interdits de son événement qui aura lieu en novembre 2014.

Le Salon du livre d’Abu Dhabi propose également des titres pour la première fois sur l’Holocauste, un sujet longtemps resté tabou dans le monde arabe. Les traductions du Journal d’Anne Frank en arabe, Journal d’une jeune fille, l’oeuvre du survivant italien Primo Levi Si c’est un homme et d’autres ouvrages liés à la Shoah sont notamment exposés, selon le Projet Aladin, une organisation internationale axée sur la promotion des relations interculturelles pacifiques, en particulier chez les Juifs et les Musulmans.

D’autres livres figurent à l’affiche, dont The Last Juif of Treblinka de Chil Rajchman et La destruction des Juifs d’Europe, un ouvrage de Raul Hilberg à propos du génocide des Juifs d’Europe par les nazis.

Le Projet Aladin, qui a neuf de ses propres livres proposés à la Foire du livre d’Abu Dhabi, a déclaré que pour de nombreux visiteurs, c’était la première fois qu’ils se rendaient à un salon du livre qui comprenait des ouvrages sur l’Holocauste dans leur langue arabe.

Cet article a été publié sur le site European Jewish Press