Les médias israéliens ont rapporté jeudi que l’armée israélienne avait déployé deux batteries anti-missiles du Dôme de fer dans le sud d’Israël, après une semaine où les tensions avec Gaza ont, pour la première fois depuis la fin de l’opération Bordure protectrice, considérablement augmenté.

Selon plusieurs sources, les batteries ont été placées près des villes Beer Sheva et de Netivot, les deux principales cibles de tirs de roquettes pendant la guerre de l’été dernier.

Une porte-parole de l’armée israélienne a dit qu’elle ne pouvait pas confirmer ces informations.

Les déploiements de batteries interviennent moins d’une semaine après qu’une roquette tirée depuis la bande de Gaza ait atterri à proximité d’une ville frontalière israélienne, ne causant ni blessés ni dégâts. Israël a riposté par un raid aérien qui selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ciblé une usine de ciment du Hamas.

Mercredi, le tir d’un sniper de Gaza a grièvement blessé un soldat israélien en patrouille près de la frontière.

Des sources palestiniennes ont déclaré qu’un échange de tirs a suivi, avec des chars frappant une cible à l’est de Khan Younis. Des avions ont également tiré sur des cibles à Gaza, et les Palestiniens ont affirmé que le commandant de l’unité de surveillance du Hamas dans la région, Tayseer al-Ismary, a été tué dans l’échange avec Israël.

Les batteries Dôme de Fer qu’Israël a développé pour intercepter des roquettes depuis la bande de Gaza et le Liban, ont réussi à intercepter près de 90 % des tirs de roquettes sur Israël pendant la guerre de l’été dernier, selon l’armée israélienne.