Trois images prônant les tirs de roquettes sur Israël et la violence contre les soldats de Tsahal ont été publiés sur la page Facebook officielle du Fatah, le parti du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, la semaine dernière.

Une image montre un combattant du Fatah tenant une roquette tandis que d’autres tirent avec des fusils.

Une autre dépeint un homme tirant avec un fusil automatique et la légende en arabe postée sous la photo indique : « La fin d’Israël, la libération de la Palestine ».

La troisième image montre une photo de roquettes qui ont été lancées, accompagnée par le texte « Nous en avons plus, sionistes », d’après une traduction effectuée par un institut de veille basé en Israël, le Palestinian Media Watch.

Les responsables israéliens ont accusé à plusieurs reprises les groupes palestiniens, dont le Fatah, de s’engager dans l’incitation à la violence contre les Israéliens et les Juifs par les canaux des médias officiels.

Le mois dernier, le Fatah a pris les distances d’une image de crânes ornés d’étoiles juives qui a été publiée sur sa page Facebook.

L’image, postée mercredi dernier, dépeint un fusil, le drapeau du Fatah et les mots suivants : « [cela] persiste sur vos crânes ». Il a été publié à l’occasion du 50e anniversaire du Fatah

Un porte-parole du Fatah a déclaré à la CNN que le groupe n’était pas responsable de la conception de cette image.

UNe image publiée sur la page Facebook du Fatah sur laquelle on peut voir des crânes avec des étoiles juives dessus (Crédit : Capture d'écran Facebook)

UNe image publiée sur la page Facebook du Fatah sur laquelle on peut voir des crânes avec des étoiles juives dessus (Crédit : Capture d’écran Facebook)

« Le Fatah n’a pas conçu cette image », a déclaré Mahmoud al-Aloul, et a ajouté que l’on a « actuellement demandé [à la personne] de l’enlever. L’image et le texte ne reflètent pas les opinions du Fatah ».

L’image a été retirée après les commentaires d’al-Aloul à CNN.

Après l’enlèvement et l’assassinat de trois adolescents israéliens l’été dernier, la page du Fatah avait sur son mur un certain nombre de dessins animés, dont un représentant les adolescents tels des rats capturés à l’aide d’une canne à pêche.