Yair Netanyahu, le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, devrait témoigner mardi soir dans le cadre de l’enquête sur les soupons de corruption et d’accords de contrepartie qui entourent son père, a annoncé la Dixième chaîne.

Le témoignage devrait principalement se concentrer sur « l’Affaire 1000 », centrée sur des accusations selon lesquelles Netanyahu aurait reçu des cigares, du champagne et d’autres cadeaux d’une valeur de plusieurs centaines de milliers de dollars. Des chambres d’hôtels auraient également été offertes à Yair par des milliardaires, dont le producteur hollywoodien Arnon Milchan, et l’homme d’affaires australien James Packer.

Yair Netanyahu devrait affirmer que son père ne savait pas qu’il était en contact avec Packer, a annoncé la chaîne.

Yair Netanyahu est également lié à « l’Affaire 2000 », qui se penche sur des discussions entre Netanyahu et Arnon Moses, propriétaire du quotidien israélien le plus vendu, Yedioth Ahronoth. Netanyahu aurait proposé de promouvoir une législation permettant de réduire la distribution d’Israël Hayom, concurrent gratuit et pro-Netanyahu de Yedioth, en échange d’une couverture plus favorable de ce dernier.

Les négociations entre Netanyahu et Moses auraient commencé quand le Premier ministre aurait tenté d’empêcher la publication d’un article sur Yair. Moses sera également interrogé mardi, pour le troisième jour de suite et la quatrième fois depuis le début de l’affaire.

L'homme d'affaires milliardaire américain Sheldon Adelson avec Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 12 août 2007. (Crédit : Flash90)

L’homme d’affaires milliardaire américain Sheldon Adelson avec Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 12 août 2007. (Crédit : Flash90)

Sheldon Adelson, milliardaire juif américain et propriétaire d’Israël Hayom, devrait lui aussi témoigner dans les prochains jours devant la police israélienne dans le cadre de ces enquêtes, a annoncé la Dixième chaîne.

Israël Hayom a longtemps été considéré comme un porte-parole de Netanyahu, imprimant rarement autre chose que des louanges sur le Premier ministre. Adelson est un soutien de Netanyahu depuis longtemps.

Il n’a pas été précisé si Adelson, qui vit aux Etats-Unis, viendra en Israël pour parler avec les enquêteurs, ou s’il fournira un témoignage écrit.

D’autre part, la Deuxième chaîne a diffusé de nouveaux extraits des enregistrements des conversations entre Netanyahu et Moses, dans lesquels les deux hommes discutent de la réduction du nombre de copies diffusées par Israël Hayom.

« Ça ne chutera pas totalement, ça ne chutera pas de trois tiers. Ça chutera de deux tiers », dit Netanyahu, selon la chaîne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le rédacteur en chef du Yedioth Ahronoth, Arnon Moses. (Crédit image composée : Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le rédacteur en chef du Yedioth Ahronoth, Arnon Moses. (Crédit image composée : Flash90)

« Nous parlons de nombres, il y avait 275 000 copies. Maintenant, il y en a 325 000. Vous comprenez pourquoi le temps qui passe crée un problème ? Nous revenons à un problème que nous essayons de différer, et il est plus difficile à résoudre », répond Moses.

Moses demande ensuite à discuter du nombre de publicité diffusée par Israël Hayom. Quand Netanyahu réplique qu’il ne peut pas décider de cela pour le quotidien, Moses explique que la plupart de leur publicité provient du gouvernement.

Alors que les deux hommes acceptent de traiter de ce sujet à un autre moment, Moses suggère de restreindre la zone de distribution d’Israël Hayom.

« Nous essayons de faire quelque chose ensemble », répète deux fois Moses.