Le frère de Zidan Saif, le policier druze tué au cours du massacre de Har Nof à Jérusalem le 18 novembre, s’est prononcé contre le projet de loi controversé sur l’ « Etat juif » défendu par Benjamin Netanyahu.

Netanyahu a en effet défendu mercredi le projet de loi, qui vise à consacrer le statut d’Israël en tant qu’Etat juif. Un projet qui est critiqué par ses opposants qui affirment qu’il éloigne les citoyens non-juifs du pays, y compris les Druzes et les communautés arabes.

Murat Saif, le frère du policier Zidan Saif, a fait savoir qu’il n’encouragerait pas les adolescents druzes à s’enrôler dans l’armée israélienne parce que le projet de loi vise à légiférer sur le statut juif d’Israël et fait donc, à ses yeux, une différence entre « le sang druze et le sang juif », a rapporté jeudi Kol Israel.

Le maire de Daliyat al-Carmel, un village druze situé près de Haïfa, a également été cité affirmant que si la loi était approuvée, le projet de loi éloignerait la minorité arabe de son identité israélienne.

Les remarques ont été entendues après la rencontre entre Netanyahu et les chefs communautaires druzes mercredi dans laquelle le Premier ministre a exprimé ses condoléances suite à la mort récente de deux policiers druzes : Zidan Saif et Jedan Assad, qui a été tué plus tôt au cours du mois quand un terroriste palestinien a lancé sa voiture dans une station de tramway à Jérusalem.

« Vous êtes notre chair. Vous êtes une partie organique de la société israélienne. Vos policiers et vos soldats héroïques sont tombés pour défendre l’Etat et tous ses citoyens. Quant à nous, nous allons défendre vos droits et votre sécurité » a déclaré Netanyahu aux dirigeants druzes.