Deux représentants du Front national, Aymeric Chauprade, député au Parlement européen et Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse, viennent d’adresser une tribune au quotidien égyptien Al-Akhbar. Le Figaro en a publié des extraits.

Le texte a pour objectif de communiquer les positions internationales du Front national concernant le Moyen-Orient et les Arabes, à qui le Front national entend s’adresser « en toute amitié ».

Le non-alignement sur les États-Unis, le retour à l’isolationnisme de la France sur la scène internationale sont des thèmes qui servent de support aux positions du Front National.

A quelques exceptions près tout de même, quand le parti français d’extrême-droite appelle « à la destruction de l’Etat islamique en Irak ».

Le communiqué se consacre cependant plus largement à la question du conflit israélo-palestinien. Pour ses auteurs, « de manière récurrente les Palestiniens perdent des milliers d’enfants, de femmes, d’hommes jeunes avides de mourir pour leur terre, tandis que les Israéliens connaissent sans répit les larmes et le sang, les attentats, les jeunes soldats sacrifiés, la peur des roquettes. Israël gagne chaque année de la terre et les Palestiniens des hommes ».

En toile de fond, le Front National entend soutenir « le Fatah et les modérés israéliens » et condamner « le Hamas et les faucons israéliens ».