Selon Yair Melchior, Dan Uzan, qui avait vécu en Israël, était un membre « irremplaçable » de la communauté.

« C’était quelqu’un de toujours disposé à aider. Un homme vraiment extraordinaire, » confie le Grand rabbin.

On compte entre 6 000 et 7 000 Juifs au Danemark, avec environ 2 000 membres actifs de la communauté juive, qui a mis en place sa propre patrouille de sécurité et qui coopère avec la police pour protéger les institutions juives.

La communauté avait déjà demandé à la police des mesures de sécurité renforcées, et, à la suite de l’attaque du mois dernier contre un supermarché casher à Paris, la police danoise avait revu ses dispositions de sécurité à la hausse, comme le retrace Melchior.

Après une fusillade plus tôt dans la journée au cours d’un événement consacré à la liberté d’expression, la police avait renforcé la sécurité dans le bâtiment de la communauté juive.

Le tireur qui a tué Uzan, juste après minuit ce dimanche, a également visé et blessé deux policiers aux abords de la synagogue.

Le rabbin souligne que la famille de Uzan est active dans la communauté juive de Copenhague. Uzan avait fréquenté l’école juive et rejoint à un jeune âge les renforts de sécurité de la communauté.

La victime était aussi un talentueux joueur de basket-ball et avait obtenu un diplôme en sciences politiques. Il avait vécu en Israël et parlait couramment hébreu.

Melchior affirme que Uzan voulait que des membres de la communauté plus jeunes le remplacent pour assurer la sécurité mais la communauté avait insisté pour qu’il continue à exercer cette fonction.

Le grand rabbin du Danemark « déçu » par les encouragements à l’immigration

Le grand rabbin du Danemark, Yair Melchior, a déclaré être « déçu » par l’appel de Netanyahu aux Juifs danois à immigrer en Israël, à la suite de l’attaque de samedi soir.

« Les gens quittent le Danemark pour Israël car ils aiment Israël, car ils sont sionistes. Mais pas à cause du terrorisme » affirme Melchior.

« Si notre façon de gérer le terrorisme est de s’enfuir ailleurs, nous devrions tous partir vivre sur une île déserte ».

La déclaration fait écho à des points de vue similaires exprimés par certains en France et ailleurs après la série d’attaques meurtrières à Paris le mois dernier. Certains appels encourageant les juifs de France à immigrer s’étaient alors fait entendre.