Netafim, le plus grand fournisseur mondial de technologies d’irrigation made in Israel, a annoncé mercredi qu’il avait reçu un demi-milliard de dollars pour la mise en œuvre de nouveaux projets dans des sociétés en développement, notamment en Inde, Chine, Brésil et Afrique.

Avec le financement, déclare le PDG de Netafim Ran Maidan, la société s’engage à « développer la croissance stratégique» dans des marchés en développement, et à augmenter de façon significative sa participation dans de grands projets d’irrigation.

Le financement consiste en un prêt à long terme de 150 millions de dollars et de 350 millions de dollars en crédit à court terme.

Les nombreux agriculteurs qui pratiquent l’irrigation au goutte-à-goutte ne connaissent pas tous l’identité de la société fournisseuse et ses effets sur l’agriculture mondiale.

De nombreuses études qualifient l’irrigation au goutte-à-goutte de facteur clé « qui a un impact significatif sur l’économie des ressources, le coût et le rendement de la culture et la rentabilité de la ferme », en Inde et ailleurs, selon des universitaires indiens.

Le plus grand fabricant de technologie d’irrigation au goutte-à- goutte du monde, Netafim, peut s’enorgueillir de ces résultats bénéfiques.

Fondé en 1965, Netafim opère dans 150 pays via 37 filiales, avec 13 usines à travers le monde. La société a 3 000 employés, dont 2 000 travaillent dans des usines de fabrication de l’entreprise.

Dans le cadre de son projet d’exporter cette technologie dans les coins les plus reculés du monde, la filiale indienne de Netafim a travaillé sur un projet d’irrigation à Bagalkot, dans l’Etat de Karnataka, au nord de l’Inde. Le Ramthal (Marol) a adopté un projet de micro-irrigation sur près de 30 000 hectares, couvrant 22 villages et profitant à environ 6 700 agriculteurs – ce qui en fait le plus grand projet d’irrigation au goutte-à-goutte au monde. Selon Netafim, le projet s’élève à environ 60 millions de dollars.

« Le marché agricole en général, et l’irrigation au goutte-à-goutte en particulier, se trouve au cœur d’un certain nombre de questions mondiales importantes », déclare Maidan. « Ainsi, la demande en nourriture augmente, en raison d’une croissance rapide de la population mondiale, alors que les ressources en eau et les terres arables de la planète sont limitées. Dans le même temps, le secteur agricole est le principal consommateur mondial d’eau. En conséquence, des solutions avancées d’irrigation et pour une agriculture plus efficace s’imposent. »

« Ces tendances, avec une présence mondiale unique de Netafim, des produits innovants et de haute qualité, présentent une opportunité de croissance significative. Cet accord de financement va nous permettre de maximaliser un tel potentiel de croissance. »