David Lau, grand rabbin ashkénaze d’Israël, a rencontré mardi le cofondateur de l’association d’aide à l’alyah Nefesh B’Nefesh, pour s’excuser de la présence de son nom sur une liste « noire » non autorisée de rabbins, publiée par le grand rabbinat.

Le rabbin Yehoshua Fass est l’un des 160 rabbins de 24 pays dont les lettres de confirmation de l’identité juive d’immigrants ont été rejetées par le grand rabbinat.

Lau s’est excusé auprès de Fass, expliquant qu’il ne connaissait pas l’existence de cette liste, et qu’elle avait été publiée sans son accord.

« Je regrette que cet incident ait pu remettre en cause votre réputation, a dit Lau. Le grand rabbinat vous reconnaît et vous apprécie en tant que rabbin, et pour tout ce que vous avez fait pour le peuple juif. »

Le grand rabbin a ordonné une enquête minutieuse sur le sujet.

Sur Facebook, Fass avait déclaré que, après la publication de la liste, il avait contacté le grand rabbinat et « reçu immédiatement des excuses sincères et une clarification écrite du bureau du grand rabbin expliquant que mon statut rabbinique n’était pas remis en cause et ne l’avait jamais été. »

Cependant, malgré les excuses, Fass est préoccupé de la réputation des autres rabbins de la liste, et « plus important, de la raison pour laquelle une telle liste existe. »

Fass a écrit que « j’espère et je prie pour que ce sujet soit immédiatement résolu, et qu’un processus de soin commence à se développer entre le grand rabbinat et les dirigeants rabbiniques du monde entier. »