La branche armée du Hamas a exécuté trois Palestiniens coupables selon elle d’avoir collaboré avec l’ennemi israélien pendant la guerre de Gaza, a rapporté jeudi le site Majd, proche du mouvement islamiste palestinien.

Le site cite sans le nommer un haut responsable de la sécurité à Gaza.

Sept personnes ont été arrêtées pour avoir « aidé l’ennemi à viser des cibles » durant le conflit et trois autres ont été exécutées, indique-t-il sans préciser de date.

De son côté, le Hamas a infligé à l’armée israélienne ses plus lourdes pertes depuis la guerre au Liban en 2006, avec 64 soldats tués.

Selon la loi palestinienne, les collaborateurs, les meurtriers et les trafiquants de drogue sont passibles de la peine de mort.

Le Hamas avait annoncé en mai avoir exécuté deux « collaborateurs », l’un par balles et l’autre par pendaison. En octobre 2013, les autorités du Hamas avaient aussi exécuté un homme pour meurtre.

En principe, toute exécution doit être approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas, qui dirige l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) avec laquelle le Hamas a récemment signé un accord de réconciliation. Dans les faits, c’est le Hamas qui contrôle la bande de Gaza.