Le Hamas a accepté un cessez-le-feu de 12 heures à compter de samedi 08H00 locales (05H00 GMT), a déclaré à l’AFP un responsable du mouvement islamiste palestinien, Sami Abou Zouhri, à Gaza.

« Le Hamas accepte un cessez-le-feu de 12 heures qui commencera ce matin », a affirmé M. Abou Zouhri dans la nuit de vendredi à samedi.

Un responsable américain accompagnant au Caire le secrétaire d’Etat John Kerry avait auparavant affirmé qu’Israël avait également donné son accord.

Aucune confirmation officielle n’a été donnée par le gouvernement israélien.

Mais un haut responsable israélien non identifié a indiqué au quotidien Haaretz que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait fait savoir à M. Kerry et au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon qu’Israël avait donné son accord pour un « cessez-le-feu humanitaire » à partir de 07H00 (04H00 GMT) samedi.

Selon ce responsable, le cessez-le-feu doit permettre de ravitailler la population de Gaza en vivres et en eau, ainsi que les hôpitaux en médicaments, et d’autoriser les organisations internationales à fournir de l’aide humanitaire, a précisé le Haaretz.

Kerry a toutefois échoué à obtenir un cessez-le-feu mettant fin aux hostilités sanglantes entre Israël et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Il doit se rendre à Paris samedi pour assister à une réunion internationale sur la situation à Gaza, en présence des ministres des Affaires étrangères des principaux pays impliqués, pour tenter d’obtenir une trêve durable.