Un responsable du Hamas a annoncé que le groupe terroriste avait bâti une « vraie armée » pour combattre Israël, et qu’il était devenu le premier fabriquant de missiles du monde arabe.

Fathi Hammad, membre du bureau politique du Hamas et ancien ministre de l’Intérieur de la bande de Gaza, a déclaré que le groupe « a pris la décision ferme de rester inébranlable et de mener le jihad, le seul moyen de libérer la Palestine », pendant un entretien accordé le 8 décembre à Al-Aqsa TV et traduit par l’Institut de recherche sur les médias du Moyen Orient (MEMRI).

Le Hamas a déclaré que le retrait d’Israël de la bande de Gaza en 2005 était une libération « sous la garde du Hamas» obtenue grâce à son « Jihad».

Deux ans après le retrait d’Israël, le groupe terroriste avait réalisé un violent coup d’Etat contre l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas. Depuis, le Hamas contrôle étroitement l’enclave palestinienne.

A ce jour, Israël et l’Egypte maintiennent toujours un blocus sécuritaire autour de la Bande de Gaza pour tenter d’empêcher le Hamas, qui a trois guerres contre Israël depuis 2007, d’importer des armes. Le blocus a affecté l’économie gazaouie, et la Bande de Gaza connait l’un des taux de chômage et de pauvreté les plus importants au monde, selon la Banque mondiale.

Hammad a cependant affirmé pendant l’entretien que le Hamas « avait fait ses preuves par son règne », et que sous sa direction, « personne n’était mort de faim ».

« Au contraire, a-t-il poursuivi, suite à la libération de Gaza, les unités Ezzedine al-Qassam [la branche armée du Hamas] sont devenues une armée », ayant développé « sa propre industrie ».

Bravache, il assure être en capacité de « vendre [ses] missiles aux pays arabes. Ce sont des missiles sophistiqués. Si vous regardez les missiles ou les industries militaires des pays développés, vous verrez que Gaza est devenu le premier fabriquant de missiles des pays arabes. Nous sommes prêts à les vendre [aux pays arabes], pour qu’ils puissent les lancer contre des juifs (sic), pas pour se battre entre eux. »

Hammad a déclaré que le Hamas, qui a juré de détruire Israël, ne devrait « coopérer avec aucun accord d’implantation » avec l’Etat juif. Une conférence de paix internationale devrait être organisée à Paris le mois prochain.