Un tribunal militaire de la bande de Gaza, dirigée de fait par le Hamas islamiste, a annoncé mercredi avoir condamné un Palestinien à 15 ans de prison assortis de travaux forcés pour « espionnage » au profit d’Israël.

Dans un communiqué, le tribunal a annoncé avoir condamné mercredi « A. H., 26 ans, pour espionnage au profit de l’occupant » parce qu’il a « contrevenu à l’article 131 du code pénal palestinien de 1979 en espionnant pour une partie hostile ». Le tribunal n’a pas précisé la nature ni la date exactes des faits.

Selon la loi palestinienne, les « collaborateurs », les meurtriers et les trafiquants de drogue sont passibles de la peine de mort.

Depuis le début de l’année, au moins un homme accusé de « collaboration » avec Israël a été condamné à mort en Cisjordanie.

Outre les peines de mort prononcées par des tribunaux, le Hamas a récemment procédé à des exécutions pour « collaboration », décidées par des « tribunaux révolutionnaires » et parfois menées en place publique.

En pleine guerre durant l’été 2014, des hommes portant des uniformes de la branche armée du Hamas avaient fusillé six hommes devant la principale mosquée de la ville de Gaza à la sortie de la grande prière.