Le Hamas utilise de plus en plus d’installations civiles à Gaza pour protéger ses actifs militaires ciblés par Israël. De plus, il creuse des dizaines de tunnels de contrebande dans le pays.

Afin d’éviter les frappes aériennes de l’armée israélienne, les dirigeants islamistes de l’enclave palestinienne ont placé des rampes de lancement de roquettes près de réservoirs d’eau et fixé des caméras de surveillance sur les minarets des mosquées et des châteaux d’eau.

L’armée israélienne a observé un récent changement dans la stratégie du Hamas : tout en empêchant des groupes terroristes d’effectuer des tirs de roquettes sur Israël, le groupe islamiste – qui a pris le contrôle de la bande de Gaza par la force depuis 2007 – continue de creuser des tunnels menant vers le territoire israélien dans le but de perpétrer des attentats ou de kidnapper des soldats, comme cela avait le cas pour Gilad Shalit en juin 2006. Parallèlement, le Hamas maintient sa fabrication de roquettes M-75, pouvant atteindre Tel-Aviv et d’autres villes du pays.

Commandé par les Nations unies pour enquêter sur la guerre à Gaza – plus connue sous le nom d’opération Plomb durci – le rapport Goldstone a condamné Israël en 2009 pour avoir ciblé la mosquée Maqadmeh à Gaza, dans le quartier de Jabaliya, faisant 15 morts et 40 blessés. Le rapport onusien a d’abord accusé l’armée israélienne d’avoir délibérément pris des civils pour cibles, avant de se rétracter deux ans plus tard. A l’époque, Israël avait expliqué que le Hamas tirait des roquettes et stockait des munitions à proximité des écoles et des moquées.

Un ouvrier palestinien entre à l'intérieur d'un tunnel de contrebande en septembre 2013 (Crédit: Wissam Nassar/Flash90)

Un ouvrier palestinien entre à l’intérieur d’un tunnel de contrebande en septembre 2013 (Crédit : Wissam Nassar/Flash90)

D’après Tsahal, des dizaines de tunnels menant à Israël sont en cours de construction – chaque tunnel pouvant coûter plus d’un million de dollars. L’un d’entre eux a été découvert en octobre dernier, allant de Khan Yunis au Kibboutz Ein Hashlosha. D’une longueur de 1 700 mètres, il contenait plus de 500 tonnes de voûtes en ciment. La construction de ces tunnels incombe aux Brigades Izz Ad-Din Al-Qassam, la branche armée du Hamas.

Suite à une récente escalade de la violence avec l’armée israélienne, le Hamas a déployé ce mardi une unité « anti-lancement » près de la frontière avec Israël. En vue d’autres attaques potentielles en provenance de la bande de Gaza, la ville d’Ashdod a fermé les écoles ce lundi, obligeant 4 000 écoliers à rester chez eux.

« Nous faisons échouer les attaques terroristes quand nous parvenons à identifier les cellules qui les préparent. Nous savons réagir face à ceux qui nous attaquent », a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le 21 janvier. « Si le Hamas et les autres organisations terroristes n’ont toujours pas retenu cette leçon, nous veillerons à ce qu’ils l’apprennent très vite et de la manière forte. »

Spencer Ho a contribué à ce reportage.