Les résidents d’un kibboutz près de la bande de Gaza racontent vendredi que le Hamas creuse de nouveaux tunnels sous la frontière avec Israël.

Netiv Haassara, situé à moins d’un kilomètre de la bande de Gaza, abrite environ 700 Israéliens. Selon des membres du collectif, des hommes armés du Hamas creusent de nouveaux tunnels d’attaque sous le regard des soldats de Tsahal postés à la frontière, et l’armée ne fait rien pour les arrêter.

Une vidéo publiée vendredi par le site de nouvelles Ynet, filmée par un résident du kibboutz, montre des hommes armés masqués du Hamas au sommet d’énormes piles de sable, tandis que d’autres creusent en dessous.

Des exercices d’entraînement et des tirs de roquettes vers la mer sont également monnaie courante dans le nord de la bande de Gaza, en face de Netiv Haassara.

«La semaine dernière, nous avons entendu des explosions tous les soirs et il ne fait aucun doute que ce sont [des exercices] d’entraînement du Hamas », a déclaré un résident du kibboutz anonyme à Ynet. « C’est un phénomène très inquiétant, qui n’arrivait pas avant l’opération Bordure protectrice [de 2014]. Avant l’opération, la zone était totalement calme, nous n’avions remarqué aucune activité. Maintenant, ils construisent des fortifications et des dispositifs d’entraînement sous notre nez. »

Pendant le conflit de l’été dernier à Gaza, Tsahal a détruit des dizaines de tunnels, creusés sous la frontière par des groupes terroristes palestiniens pour lancer des attaques sur des villes et des installations militaires israéliennes. Selon des rapports récents, les groupes de Gaza comme le Hamas et le Jihad islamique ont commencé à reconstruire les tunnels et à se réarmer.

En janvier, six mois après la guerre de l’été avec le Hamas, l’armée israélienne a commencé à retirer ses troupes des communautés près de la bande de Gaza, y compris de Netiv Haassara, laissant les résidents locaux organiser leur propre sécurité. Comme d’autres communautés près de l’enclave palestinienne, Netiv Haassara a été visée dans le conflit de l’été par des tirs de mortier et une tentative d’opération amphibie du Hamas.

L’armée israélienne a déclaré en réaction aux rapports qu’elle suivait de près tout développement dans la bande de Gaza, et que les soldats stationnés le long de la frontière assurent la sécurité des résidents du Sud.

« Une large activité sécuritaire conjointe se poursuit dans la région et il y a une communication étroite entre les responsables de Tsahal et les résidents de la périphérie de Gaza », a déclaré l’armée israélienne.