Un haut responsable du Hamas a été arrêté dans la bande de Gaza pour avoir supposément divulgué des informations à Israël sur la localisation de Mohammed Deif, l’insaisissable commandant de l’aile militaire du groupe terroriste, pendant la guerre à Gaza l’été dernier.

Les sources de renseignement israéliens estiment que Deif a probablement été tué lors d’un raid aérien dans la ville de Gaza, le 19 août 2014, lors de l’opération Bordure protectrice.Le Hamas a nié à plusieurs reprises ce fait, bien que les responsables basés à Gaza ont confirmé la mort de la femme de Deif et de deux de ses enfants dans l’attaque.

Un haut responsable du groupe terroriste qui était l’un des proches collaborateurs de Deif, Muhammad Rashid Shitawi, a été appréhendé dimanche par le Hamas et interrogé, a rapporté la Deuxième chaîne.

Selon le Hamas, Shitawi a reçu un appel téléphonique de Deif le 19 août, en pleine guerre, lui demandant de faire venir sa famille chez Shitawi dans le quartier de Sheikh Radwan de la ville de Gaza.

Mohammed Deif, le commandant de l'aile militaire du Hamas

Mohammed Deif, l’ancien commandant de l’aile militaire du Hamas

Après que Shitawi, qui est accusé par le Hamas d’être un agent du Shin Bet, le service de sécurité intérieure d’Israël, ait répondu favorablement à la demande de Deif, il a immédiatement contacté ses officiers traitants et les a informés de la localisation précise de Deif.

Cela a permis à Israël de lancer le raid aérien qui a tué les membres de la famille et, peut-être, Deif lui-même.

Dans un communiqué, le Hamas a déclaré que Shitwai serait également interrogé pour une vente d’armes ratée au groupe terroriste Jihad islamique.

Deif était recherché par Israël depuis le début des années 1990 pour avoir orchestré des attentats terroristes qui ont tué des centaines d’Israéliens. Les responsables israéliens estiment qu’en tant que chef de sa branche militaire, il coordonnait les mouvements du Hamas pendant le conflit de l’été.

Trois autres membres éminents de la hiérarchie de l’aile militaire ont été tués dans une frappe israélienne le lendemain de l’attaque contre la cache de Deif.

Deif a survécu à au moins quatre précédentes tentatives d’élimination depuis 2002, après avoir été nommé commandant militaire après la mort de son prédécesseur, Salah Shehade. Avant le raid de l’été dernier, il était probablement paralysé suite à une précédente tentative d’élimination.